Ce temps temps de l'esprit ! 1952 L'IMAGE AVOCATE COREDEMPTRICE ! CE TEMPS C'EST LEUR TEMPS ! VITE URGENCE

 

41e Message

 

6 avril 1952
(Dimanche des Rameaux)

 

Qui fut un jour Marie


Revoilà la Dame. Elle dit :
« Tu dois bien écouter et transmettre ce que je viens te dire aujourd’hui !

 

Dis aux théologiens que je ne suis pas satisfaite

 

du changement apporté à la prière.

 

Que la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie, soit notre Avocate” doit rester tel quel.

 

Ce temps, c’est notre temps.

 

Dis ce qui suit aux théologiens :

 


Lors du sacrifice de la Croix, La Dame vint. Le Fils a dit à sa Mère : “Femme, voici ton fils.” C’est donc lors du

 

sacrifice de la Croix que s’est produit le changement.

 

Le Seigneur et Créateur a choisi, entre toutes les femmes, Miryam ou Marie pour devenir la Mère de son Fils

 

divin. Elle est devenue la Dame lors du sacrifice de la Croix, la Corédemptrice et Médiatrice.

 

C’est ce que le Fils a annoncé en retournant auprès du Père. C’est pourquoi j’apporte en ce temps ces paroles

 

nouvelles et je dis : je suis la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie.


Dis-le à vos théologiens. C’est la signification qu’ont ces paroles pour les théologiens. »

 

 

Qui et quoi que vous soyez


« Ce temps, c’est notre temps. Le nouveau dogme qui viendra, est le dernier dogme marial :

 

la Dame de tous les Peuples comme Corédemptrice, Médiatrice et Avocate.

 

C’est lors du sacrifice de la Croix que le Fils a donné ce titre pour le monde entier.

 

Qui et quoi que vous soyez, je suis pour vous la Dame.

 


Je viens dire à ce monde corrompu et désemparé : unissez-vous tous !

 

Vous, chrétiens, vous vous retrouverez près de la Dame de tous les Peuples tout comme vous vous retrouverez près de la Croix du Fils. Il faut et faudra que beaucoup de choses changent au sein de la Communauté, au niveau de l’Église ! Vous, qui et quoi que vous soyez, soutenez-vous et aidez-vous mutuellement.

 

Dans le premier et principal commandement, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin.

 

Que la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie, soit notre Avocate. »

 

 

Une grande tâche
« La Dame veut surtout venir là où elle a été et là où elle n’a pas encore été.
Tu as une grande tâche à accomplir »,

me dit la Dame.

 

« Que tous ceux qui coopèrent à cette grande œuvre agissent avec un grand sérieux et avec plein de zèle.

 

La tâche qui te revient, mon enfant, n’est pas encore terminée.

 

Dis à ton évêque qu’il transmette la prière dans le monde entier. Je l’aiderai. J’assisterai ton directeur spirituel

 

jusqu’au bout.


Dis au pape que c’est bien. Il me comprendra. Dis au pape de tout préparer pour le nouveau dogme.

 

Dis au pape d’élaborer tous les changements et d’en parler avec les personnes de son choix.

 

Dis au pape que le temps va venir à présent. »

 

 

Priez la prière

 


« La Dame de tous les Peuples se tiendra au-dessus de la Communauté.

 

Que tous lui présentent leurs demandes au moyen de la simple prière et la Dame les aidera dans la mesure

 

où le Père et le Fils le veut. Elle fut Marie, la Servante du Seigneur.

 

Elle veut être à présent la Dame de tous le Peuples.

 

Qui et quoi que vous soyez, venez à la Dame de tous les Peuples !

 

Je mets les chrétiens en garde et leur dis :


Prenez donc conscience de la gravité de ce temps. Unissez vos efforts.

 

Plantez donc la croix au milieu du monde.

 

Vous êtes tous responsables de la tâche que vous devez accomplir en ce temps.

 

Ne vous laissez pas entraîner

 

vers l’esprit mauvais.

 

Priez tous les jours que le Seigneur Jésus-Christ, Fils du Père, envoie le Saint Esprit sur ce monde

 

et la Dame de tous les Peuples, qui fut un jour Marie, sera votre Avocate.

 

Qu’il en soit ainsi. »

 

Et la Dame n’est plus là.

 

-----------

54

Au début, l’image a été imprimée et diffusée sans les paroles « qui fut un jour Marie », étant donné que l’évêque avait émis des réserves quant à cette formulation. La Dame fait ici explicitement savoir sa volonté que l’on garde ces paroles. L’évêque ayant pris connaissance de ce message réintégra les mots manquants dans le texte de la prière.

55

Voir note 42.

 

42e Message


15 juin 1952

 

La grande action


« Me revoici, la Dame de tous les Peuples ! »


La Dame me regarde un long moment sans rien dire.

 

Puis elle dit :

 

« Dans le message précédent, je t’ai donné le sens de “la Dame de tous les Peuples”.

 

Je viens dire aujourd’hui : il faut à présent que commence la grande action de la Dame de tous les Peuples.

 

Porte les messages dans le monde.

 

La Dame de tous les Peuples t’aidera ainsi que tous ceux qui s’engagent dans ce combat.

 

La grande action va commencer.

 

Cette image va précéder le dogme.

 

Plus tard, il n’y aura plus aucun peuple sans la Dame de tous les Peuples.

 

Ce titre en est à ses débuts. Ce temps, c’est notre temps. »

 

 

La corédemption


La Dame reste alors un long moment à regarder au loin.

 

Puis elle reprend :

 

« La Dame qui fut un jour Marie… Ce n’est qu’au départ du Seigneur Jésus-Christ qu’a commencé

 

la corédemption.

 

C’est seulement au départ du Seigneur Jésus-Christ qu’elle est devenue Médiatrice et Avocate.

 

C’est au départ du Seigneur Jésus-Christ qu’Il a donné aux peuples, la Dame de tous les Peuples.

 

Le temps est maintenant venu pour elle d’apporter ce titre au monde.

 

Dis cela à vos théologiens.


Dis à ton évêque que je suis satisfaite. À présent, la prière est transmise comme il se doit.

 

Dis à ceux qui coopèrent, que tous doivent prier cette prière. »

 

Dans la concorde
« Que le clergé régulier et le clergé séculier fassent œuvre commune.

 

Dans d’autres affaires aussi, ils devront se rapprocher.

 

Après tout, vous êtes tous les apôtres du Maître. Cherchez à vous entendre.

 

Si les apôtres ont des avis partagés, comment les peuples pourraient-ils être un ?

 


Je prie l’Église de Rome et je lui demande : combattez donc, en ce temps, dans la concorde, pour l’unique Vrai,

 

le Seigneur et Créateur de ce monde, le Père, le Fils et le Saint Esprit !

 

 

Ce temps, c’est le temps du Saint Esprit.

 

Demandez donc tous au Saint Esprit

 

d’apporter le vrai Esprit sur le monde.

 

 

Le monde est en état de corruption. Les grands de ce monde recherchent le pouvoir.

 

Les grands de ce monde ne pensent que dans une perspective matérialiste.

 

Les gens sont dispersés et envoyés dans la mauvaise direction. »

 

La Dame indique maintenant le globe. Je vois que la confusion et l’agitation règnent parmi les peuples.

 

La Dame dit :
« Regarde donc tous ces pays. Nulle part ne règne l’unité, nulle part la paix, nulle part la quiétude pour

 

les peuples.

 

Tout n’est que tension, tout n’est que peur ! Le Seigneur Jésus-Christ le permet. Son temps va venir.

 

D’abord, il y aura un temps troublé.

 

Humanisme, paganisme, athées, serpents, eux vont d’abord essayer de régner sur ce monde. »

 

Veillez à la diffusion

 

« Je suis venue aujourd’hui pour te dire que la grande action pour contrer tout cela doit commencer.

 

Et maintenant, je m’adresse à vos théologiens et je dis : reconnaissez donc le sérieux de cette cause !

 

Et à ceux que j’ai choisis dès le début de cette cause, je dis : mettez donc en œuvre tous vos moyens pour aider et veillez à la diffusion, chacun à sa manière.

 

Le temps va maintenant venir, le temps de la Dame de tous les Peuples. Je les aiderai. »


De nouveau, pendant un long moment, la Dame ne dit plus un mot et me fixe d’un regard pénétrant.

 

Puis elle dit :
« À toi, mon enfant, je dis encore : tu as une grande tâche à accomplir. Prends courage, n’aie aucune peur.

 

La Dame de tous les Peuples est là, devant toi.

 

Ce tableau doit encore rester ici. La Dame donnera le signe. »

 

La Dame disparaît alors lentement.

 

-----------

56

Le texte intégral de la prière était dorénavant approuvé par l’évêque. cf. note 54.

57

La voyante a reçu ce message en Allemagne. La peinture de la Dame a été faite en Allemagne et y est restée jusqu’en décembre 1953. cf. annexe II.

 

43e Message


5 octobre 1952

 

Trois notions, un tout
« Me revoici. J’apporte un message spécial. Transmets bien tout !
Jamais, dans la Communauté, dans l’Église, Miryam ou Marie n’a été officiellement nommée Corédemptrice.

 

Jamais, elle n’a été officiellement nommée Médiatrice. Jamais, elle n’a été officiellement nommée Avocate.

 

Ces trois notions sont étroitement liées ; ces trois notions forment un tout.

 

C’est pourquoi, ce sera la clef de voûte de l’histoire mariale, ce qui va donc constituer le dogme de la

 

Corédemptrice, Médiatrice et Avocate.

 

Ce n’est pas un reproche que j’adresse aux théologiens quand je dis : pourquoi ne parvenez-vous pas à vous entendre sur ce dogme ? Je vais une fois de plus l’expliquer, pour que ce soit encore plus clair. »

 

Dès le début
« Le Père a envoyé le Seigneur Jésus-Christ comme Rédempteur pour tous les peuples.

 

Rédempteur, le Seigneur Jésus-Christ l’était dès le début. Il l’est devenu par son sacrifice et quand Il est parti auprès du Père.
Miryam ou Marie est devenue la Servante du Seigneur, choisie par le Père et le Saint Esprit.

 

De par cette élection, elle a été, dès le début, la Corédemptrice, Médiatrice et Avocate de tous les Peuples.

 

C’est seulement au moment du départ de l’Homme-Dieu, le Seigneur Jésus-Christ, qu’elle est devenue la

 

Corédemptrice, Médiatrice et Avocate.

 

Au moment du départ du Seigneur Jésus-Christ, Il a donné, d’un seul geste, Miryam ou Marie aux peuples ; Il l’a donnée comme “la Dame de tous les Peuples”. N’a-t-il pas prononcé ces mots : “Femme, voici ton fils ; fils, voici ta Mère” ? Un seul geste, et Miryam ou Marie a reçu ce nouveau titre. »

 

 

Les autres dogmes
« Comment se fait-il que “la Dame de tous les Peuples” ne fasse son entrée dans le monde que maintenant ? Parce que le Seigneur a attendu ce temps. Il fallait que les autres dogmes précèdent celui-ci, de même que la vie devait précéder la Dame de tous les Peuples.

 

Tous les dogmes qui ont précédé, comprennent la vie et le départ de ce monde de la Dame.

 

Cette simple explication suffira aux théologiens. Il était nécessaire de donner, une fois encore, cette explication. »

 

 

La dure tâche du pape
« Je te demande maintenant, mon enfant, de continuer à bien écouter. Dis à tous ceux qui sont au-dessus de toi et qui coopèrent, que le temps est sur le point de commencer. Ne crains rien. Tu arriveras jusqu’à ton Saint-Père.

 

Ne crains rien.

 

La Dame de tous les Peuples lui donne son signe à lui.

 

Dis alors au pape qu’il est le combattant, le pionnier de ce nouveau temps. »

 

J’ai de nouveau l’impression de voir une salle du Vatican. Des hommes d’Église s’y trouvent réunis en grand nombre avec toutes sortes de papiers devant eux. Tout à coup, le Saint-Père réapparaît, seul.

 

Lui aussi a devant lui beaucoup de papiers.

 

La Dame dit :
« Dis au pape que le Seigneur et la Dame l’assistent dans sa pénible, sa dure tâche ; qu’il doit tout préparer

 

et accomplir – il sait ce que je veux dire – pour les temps à venir. »


En prononçant ces paroles, la Dame prend une intonation de voix spéciale, comme si elle parlait depuis l’avenir.

 

« Ce temps, c’est notre temps. Une dure tâche pèse sur ses épaules.

 

Qu’il s’assure qu’on accomplit bien tout ce qu’il dit et attend de la Communauté, de l’Église.

 

Dis-le lui. Toi, mon enfant, tu iras là-bas, tu diras tout cela sans hésitation ni crainte, tout ce qu’est venu dire

 

la Dame de tous les Peuples. C’est bien elle en effet qui a donné ces messages.

 

Elle désire simplement que tu sois l’instrument et que tu lui obéisses. »

 

Les mains vides
M’adressant à la Dame, je me dis à moi-même que je n’ai rien à offrir. Je ne comprends pas pourquoi elle me prend pour cela.

 

La Dame dit alors :
« Tu me dis que tu n’as que des mains vides à offrir. La Dame te demande simplement de transmettre ces messages à ceux qui en ont besoin.

 

La Dame s’occupe du reste. Sois fidèle, aide ceux qui sont dans la détresse, et par là j’entends :

 

les détresses spirituelles. Tu peux apporter ton aide en récitant cette prière.

 

On ne t’en demande pas plus.

 

Dis à ton directeur spirituel qu’il accepte, que tout est bien ainsi. La Dame de tous les Peuples l’aidera lui aussi. »

 

Prêtres, religieux et religieuses

 

« Maintenant, je vais m’adresser à tous les prêtres, tous les religieux et toutes les religieuses.

 

Vous tous, vous êtes des apôtres et des servantes du Père, du Fils et du Saint Esprit. »

 

Tandis que la Dame dit cela, je vois une foule de prêtres, de religieux et de religieuses qui se tiennent devant elle.

 

Tout à coup, elle change d’attitude, de voix et d’apparence, celle-ci d’habitude si majestueuse et si distinguée.

 

On dirait que la Dame se tient là comme une mère, une mère comme toutes les autres, qui parle à ses enfants.

 

Elle dit :
« La Dame ne va rien vous reprocher. Elle n’ignore pas qu’elle a des êtres humains devant elle.

 

Même si vous n’avez pas la tâche facile en ce temps, agissez malgré tout dans l’esprit de votre Seigneur et Maître,

 

Jésus-Christ. Il a précédé les hommes en tant que Dieu, en tant qu’Homme. »

 

Entente mutuelle
« Soyez des apôtres les uns pour les autres. Puisque vous ne faites qu’un. Chacun se doit d’être un apôtre.

 

Vivez dans l’entente mutuelle. Comment la Communauté, l’Église pourrait-elle être grande et une, si vous êtes vous-mêmes divisés ? Vous voilà prévenus et tâchez de vous montrer loyaux et bons les uns envers les autres.

 

Non, la Dame ne vous fait aucun reproche ; elle vient telle une Mère qui, dans sa bonté, met en garde les apôtres de l’Église contre les faux prophètes, contre l’esprit mauvais.


Priez tous la prière que j’ai donnée.

 

La Dame de tous les Peuples est envoyée spécialement dans ce temps pour vaincre le déclin et la corruption

 

spirituels.

 

Vous qui êtes dans la détresse spirituelle, venez à la Dame de tous les Peuples et elle vous aidera. »

 

 

L’amour embrasse tout
« Et aux apôtres de ce temps, je dis : soyez larges d’esprit, soyez cléments.

 

Soyez bons pour les hommes. Condamnez et jugez comme le Seigneur Jésus-Christ le faisait.

 

Comprenez votre temps, comprenez le combat.

 

Sachez que l’esprit mène un combat. Ce temps est celui de l’esprit.

 

Le combat est dur et pénible, mais le vrai Esprit vaincra à condition que vous coopériez tous.

 

Église de Rome, saisis ta chance !


Le Père, le Fils et le Saint Esprit veut à présent rendre grande son Église. Comprenez bien votre doctrine.

 

Il est nécessaire que la Dame vienne dire toutes ces choses.

 

Pensez au premier et principal commandement : l’Amour. Il embrasse tout. »

 

Amsterdam et l’image. Les Dominicains
« Pour finir, je m’adresse à présent à…
Je suis satisfaite de vous. Le Seigneur vous a demandé trois sacrifices. La Dame vient à présent vous demander quelque chose. Vous avez fait cadeau de ce tableau à la Dame.

 

Cependant, ce tableau est destiné à tous les hommes, à tous ceux qui veulent aller à la Dame de tous les Peuples. Donnez-leur ce tableau. Le désir de la Dame est que ce tableau vienne en Hollande et, à vrai dire, à Amsterdam.

La Dame vous le demande dans un dessein bien particulier.

 

C’est à Amsterdam, la ville du Miracle , que viendra aussi la Dame de tous les Peuples.

 

La Hollande est sur la voie de la corruption. Comme la Dame veut encore protéger ce pays-ci , elle pose un pied dessus. Elle a voulu commencer l’action à partir d’ici, mais elle veut avoir le tableau à Amsterdam.

 

Faites ce sacrifice ! Remettez-le aux Dominicains.

 

Remarquez bien que les dons qui seront faits, ne le sont pas seulement pour les Dominicains mais pour tous les besoins de l’Église.

 

La Dame de tous les Peuples veut simplement confier ce tableau aux bons soins des Dominicains.

 

Cela n’est toutefois en rien un privilège, le tableau étant pour tous les peuples.

 

Je reviendrai parler de ceci en particulier. »

 

Puis la Dame disparaît lentement.

 

-----------

58

La Dame nomme la personne qui a fait don de la peinture de la Dame de tous les Peuples.

59

cf. annexe I.

60

Le tableau de la Dame se trouvait encore en Allemagne (cf. annexe II). C’est de là qu’ont été distribuées les premières images avec la prière au dos.

 

Suite !! 

 

http://efforts.e-monsite.com/pages/tableau-de-la-dame-sur-l-autel-a-cote-de-l-evangile.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×