Raisons ?? Mr Chavez

 http://www.noella1.com/rubrique,nationalisations,550638.html

Nationalisations !!??

 

 
 
Chavez s'en prend aux banques
هوگو چاوز
رویترز
Par RFI

Le président vénézuélien Hugo Chavez continue ses nationalisations. Après une chaîne de supermarchés, le président socialiste s’en prend, désormais, aux banques en prenant le contrôle de trois petits établissements financiers privés et en ordonnant la liquidation de deux autres dont il avait déjà pris le contrôle. Baninvest Banco de Inversión et Banco Real ainsi que Banco de Desarrollo ont quant à elles été purement et simplement liquidées.

Le gouvernement vénézuélien a pris, lundi 18 janvier 2010, le contrôle de trois petites banques privées et ordonné la liquidation de deux autres établissements déjà nationalisés. Raison invoquée : une mauvaise gestion. En moins de trois mois, Caracas a déjà fermé huit banques de petite et moyenne importance, accusées d’irrégularités. Et ce, de façon musclée : de nombreux dirigeants de banques ont, en effet, été arrêtés.

Les banques ne sont pas les seules visées. Dimanche 17 janvier, Hugo Chavez a annoncé la nationalisation prochaine d’Exito. Une chaîne de supermarchés qui appartient en partie au groupe français Casino. Hugo Chavez accuse Exito d’avoir augmenter ses prix pour préserver ses marges après la dévaluation, le 8 janvier, de la monnaie locale, le bolivar. Une pratique assimilée à de la spéculation par Caracas.

Depuis deux ans, le président socialiste multiplie les interventions dans l’économie du pays. Il a déjà exproprié plusieurs entreprises vénézuéliennes et étrangères dans le cadre de sa politique de nationalisation de secteurs stratégiques comme le pétrole, l’électricité, les télécoms, la sidérurgie et le ciment.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Banque_du_Sud

 

La Banque du Sud (portugais : Banco do Sul, espagnol : Banco del Sur, néerlandais : Bank van het Zuiden) est le nom donné à une nouvelle institution régionale latino-américaine à l'initiative de l'Argentine et du Venezuela dont le président Hugo Chavez a évoqué la possibilité pour la première fois en décembre 2006[1]. Quatre autres pays ont depuis rejoint l'initiative : le Brésil, la Bolivie, l'Équateur et le Paraguay. Le 3 mai 2007 à Quito, ces pays se sont entendus pour établir les grandes lignes de la nouvelle architecture financière régionale.

Lors d'une réunion des six pays le 22 mai 2007 à Asunción, le chef de la diplomatie du Venezuela, Nicolás Maduro a souligné que le projet s'adressait aussi « aux pays non-alignés, aux pays asiatiques et à nos frères d'Afrique ».

Le 9 décembre 2007, à Buenos Aires, les présidents Néstor Kirchner d'Argentine, Luiz Inácio Lula da Silva du Brésil, Evo Morales de Bolívie, Rafael Correa d'Equateur, Nicanor Duarte du Paraguay et Hugo Chávez pour le Venezuela signaient l'accord officiel de création de la Banque[2]. Le 10 décembre 2007[3] a été lancée officiellement cette banque à Buenos Aires. Aux six pays évoqués plus haut s'ajoute l'Uruguay comme membre fondateur.Elle aura son siège à Caracas et deux annexes à Buenos Aires et à La Paz. Certains détails restent à régler, comme le quote-part de chaque pays dans le capital de la banque, d'autant plus que certains pays pourraient à leur tour rejoindre cette banque comme le Chili ou encore le Pérou. Son action se limitera d'après ses statuts à l'Amérique Latine.La Banque du Sud commencera ses activités en 2008 avec un capital initial de 7 milliards de dollars.Le document constitutif indique que « l’ intégration sud-américaine doit construire, pour les peuples de la région, un espace consacré à la promotion du développement économique et social, à la réduction des asymétries, à la réduction de la pauvreté et de l’exclusion sociale, et à la convergence et complémentarité des processus d’intégration économique ».

Réactions lors de son lancement
  • Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, a déclaré être favorable à cette initiative à condition "que la Banque du Sud encourage la transparence et les principes de bonne gestion dans sa politique de développpement"[4].
  • L'ancien directeur du FMI pour l'Amérique latine de 1994 à 2002, Claudio Loser, s'est demandé "dans quelle conditions va-t-elle fournir ses services, quelles garanties obtiendra-t-elle?" et a affirmé "qu'elle peut aider les petits pays, mais quand les ressources seront épuisées, ce sera terminé" et donc qu'elle ne serait "pas indispensable"[5].
  • Mark Weisbrot, du Centre de recherches économique et politique (CEPR), estiment qu'il s'agit d'une alternative importante qui permettra d'introduire de la concurrence entre prêteurs spécialisés dans le développement et va rogner sur le pouvoir du cartel que constituent le FMI et la Banque mondiale[1].

 

http://socio13.wordpress.com/2009/04/05/chavez-en-iran-nous-sommes-en-train-de-creer-une-nouvelle-structure-financiere-internationale/

« Ils (G20) ont décidé de donner plus de pouvoir au Fonds monétaire international (FMI) nous croyons qu’il faut l’éliminer. Ils ont décidé d’injecter des ressources, une quantité horrible, dans le FMI qui est l’instrument grâce auquel sont imposées des conditions perverses aux pauvres pays du monde pour garantir les intérêts de l’oligarchie financière internationale ».

« Ils sont les causes de cette tragédie. Comme la Banque mondiale également.
De plus, « ils décident de donner malheureusement plus de pouvoir à l’Organisation Mondiale du Commerce et à ses politiques néfastes du commerce libre qui mettent en concurrence les pays les plus puissants du monde avec les plus pauvres ».

La Banque Binationale Iran-Venezuela ouvrira des bureaux à Caracas. Son siège principal à Teheran aura les capacité pour agir au Moyen-Orient, en Asie, en Europe.

Teherán 4 avril.- Le président de la République Bolivarienne du Venezuela, Hugo Chávez, a signalé la création de la Banque Binationale Iran-Venezuela faisait progresser la création d’une nouvelle structure internationale qui laissera de côté les vices et les injustices du modèle capitaliste qui provoque l’exploitation des pays et les condamne au colonialisme.

 

 

 Suite !!

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×