Procession !!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_grec

Fêtes et autres cérémonies

Agrigente : Temple de la Concorde, Sicile

Le sacrifice peut n'être qu'une composante d'une cérémonie plus longue. Les cérémonies sont les garantes de la cohésion sociale, permettant de rapprocher les groupes d'une même communauté, à plusieurs échelles (famille, corporation, dème, cité).

La fête est toujours précédée d'une procession, qui semble être une habitude grecque, d'ailleurs caricaturée par Aristophane. La frise du Parthénon, décrivant une grande panathénée, met en scène quelque trois cent quatre-vingts personnages, montrant de manière métaphorique l'importance que peuvent prendre les processions ; certaines demandent des milliers de participants. Outre leur rôle religieux, les processions ont une fonction sociale de représentation : l'on s'y montre, l'on fait admirer son costume, ses parures. Pendant certaines processions, l'on peut promener la statue d'un dieu, comme celle d'Athéna pendant les grandes panathénées.

De plus, le théâtre grec était avant tout une cérémonie religieuse en l'honneur de Dionysos. Les jeux sportifs, enfin, font aussi partie des cérémonies : ceux-ci prennent d'ailleurs place dans le cadre religieux, et il n'est pas rare que soient prononcées des trêves en cas de conflit.

Parmi les cérémonies les plus importantes chez les Grecs se trouvent les mystères d'Éleusis. Deux fois l'an, à l'occasion des Petits mystères et des Grands mystères, on rendait un culte à Déméter, déesse de l'agriculture et des moissons. Des processions et le sacrifice de truies précédaient les rituels rigoureusement secrets dans le télestérion, où les initiés prenaient connaissance de révélations et obtenaient la garantie d'une vie après la mort. Selon la tradition, les prêtres Céléos et Triptolème auraient implanté ce culte à la demande de la déesse. La source la plus documentée sur ces célébrations se trouve dans l'Hymne homérique à Déméter.

Un autre sanctuaire à mystères important était celui des Grands Dieux à Samothrace.

 

Une procession désigne un cortège de personnes défilant pour des raisons diverses, le plus souvent religieuses.

Procession de communiants en Allemagne (1953)
Procession de communiants en Allemagne (1950)

Une procession désigne un cortège de personnes défilant pour des raisons diverses, le plus

La Semaine Sainte à Jérusalem, source des processions

Les premières processions historiquement connues sont celles qui se déroulaient à Jérusalem en mémoire de la Passion et de la Résurrection du Christ. Elles nous sont connues par le récit de voyage d'Égérie.

Le Moyen Âge et le Culte des reliques[

La procession du "Car d'Or" à Mons (Hainaut).

Au Moyen Âge, ces processions prennent de l'ampleur pour devenir de grandes cérémonies au moment de la Contre-Réforme. Elles sont alors soigneusement organisées et balisées. Chaque ordre religieux, chaque membre du clergé ayant sa place définie. Elles balisent la ville et les parcours ne doivent rien au hasard. L'étude de de celui-ci permet souvent de mettre en relation des événements miraculeux qui se sont produits dans tel ou tel quartier de la ville. Les plus grandes processions ont lieu lors des rogations.

Elles sont considérées comme à la fois méritoires et utiles dans la perspective du Salut. C’est un des rituels majeurs de la fin du Moyen Âge.

Il existe différentes processions, ce sont des marches qui se distinguent par leurs fonctions, elles peuvent avoir une fonction pénitentielle, mais aussi festive. Elles se distinguent par leur fonction, mais aussi par leur caractère ordinaire (comme pour la fête des Rameaux, une semaine avant Pâques qui commémore l’entrée de Jésus à Jérusalem) ou extraordinaire (comme les processions à l’occasion d’une visite pontificale, de la venue du roi, du couronnement royal ou de la naissance d’un prince). Il y a aussi des processions extraordinaires d’action de grâce par exemple après une victoire. Parmi les processions rituelles comme celle du Corpus Domini, il existe les Rogations qui ont été instituées en Gaule entre le Ve et le début du VIe siècle. Ce sont des processions de requêtes destinées à attirer la bénédiction de Dieu, l’aide et la protection des Saints pour assurer la croissance des récoltes. Elles se déroulent pendant les 3 jours qui précèdent l’Ascension. Ces Rogations ont aussi lieu en ville et sont très souvent des processions de reliques qui concourent à la sacralisation de l’espace urbain.

La confrérie des "Beubeux" dans la procession de Mons (Hainaut).

D’autre part, les XIVe et XVe siècles voient se multiplier par ailleurs les processions de dévotion comme celle de la Fête Dieu (ou Corpus Domini). C’est une procession nouvelle, instituée par Urbain IV en 1264, qui se déroule le jeudi après la semaine de Pentecôte. Elle est la traduction de la dévotion eucharistique qui se développe très fortement aux XIVe et XVe siècles. On promène l’hostie consacrée

 , ces processions sont de très grands succès et font partie de celles qui sont les plus suivies. Elles donnent lieu à un grand déploiement de fastes et permettent d’observer, de contempler le corps du Christ incarné dans l’hostie. Toute une typologie de ces processions se développe aux XIVe et XVe siècles.

 

Ces processions prennent une place de plus en plus importante dans la vie civique des villes car elles rassemblent l’ensemble de la communauté urbaine qui défile de manière organisée et hiérarchisée. Jusqu’alors, c’était un cérémonial clérical qui se développait à ce titre essentiellement dans un espace ecclésiastique de la ville, autour des bâtiments de l’Eglise, principalement le cloître (pour une église cathédrale) et le cimetière. A la fin du XIVe et au XVe siècle, elles s’incorporent aux rituels civiques, l’évolution dans la procession est la théâtralisation de plus en plus marquée, par l’apparition par exemple de cortèges de figurants. Au-delà de ces formes qui évoluent, la procession est surtout le signe d’une très grande vitalité religieuse.

De nos jours

Au XXe siècle, les grandes processions s'essoufflérent par manque de participants et par des critiques pointant du doigt le folklore de ces cérémonies.

Les processions liées au temps liturgique

Au cours de l'année liturgique, plusieurs processions sont prévues par la liturgie romaine.

  • Durant la nuit pascale, une procession inaugure la Vigile pascale. On y suit le Christ, Lumiére et Vérité pour le monde, sous le symbole du Cierge Pascal.
  • Lors de la fête de la présentation, une procession honore le Christ enfant, Lumière des nations et Salut des peuples.
  • Lors des Rogations
  • Le jour de la fête du Très saint Sacrement (Fête-Dieu)
  • Le jour de la fête du Sacré-Cœur
  • Le jour de l'Assomption
  • Le jour des funérailles, pour accompagner la dépouille à l'église
  • Le jour de la sépulture, pour accompagner le défunt au cimetière

Processions les plus répandues

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Procession_(cort%C3%A8ge)

Suite !

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×