Mont Sinaï S2

 

http://peinture.video-du-net.fr/monastere-sainte-catherine-du-mont-sinai.php

Des moines découvrent le corps de Catherine apporté par les Anges

Cinq siècles plus tard, des moines chrétiens trouvent le corps d'une très belle jeune femme. Ce corps sera conservé dans un sarcophage d'or et gardé dans le monastère.

C'est au XIIIe siècle que Sainte Catherine d'Alexandrie est associée au Sinaï. Très populaire au Moyen Age, elle fut l'une des voix de Jeanne d'Arc.

Les trésors du Monastère Sainte-Catherine du Mont Sinaï

Les reliques de Sainte Catherine d'Alexandrie au mont Sinaï

De nos jours, le monastère habrite deux reliques de Sainte-Catherine : sa tête et  sa  main gauche. Elles sont conservées dans la basilique, dans un reliquaire de marbre.

Les reliques de Sainte Catherine du Sinaï
Les deux reliques de Sainte Catherine
La main de Sainte Catherine du Sinaï

Les icônes du Monastère Sainte Catherine du Mont Sinaï

C'est une des plus belles collections du monde, plus de 2 000 icônes qui datent du VIe au XVIIIe siècle, qui illustre presque toutes les écoles byzantines d'iconographie du XVIe au XVIIIe siècle. Ces icônes portatives doivent leur remarquable conservation, bien que quelques unes ont été restaurées recemment, aux conditions climatiques exceptionnelles du Sinaï. Elles ont été peintes sur place ou offertes par des pèlerins.

C'est le seul sanctuaire de nos jours qui possède une quarantaine d'icônes ou de fragments d'icônes, peintes à la cire chaude, datant de l'époque pré-iconoclaste ou iconoclaste.

Léon III l'Isaurien
Léon III l'Isaurien
Toutes les icônes du monastère ont échappé à l'iconoclasme qui débuta avec Léon III l'Isaurien, en 726, et se termina grâce à  l'impératrice Théodora et à son édit du 11 mars 843 (date fétée par l'Eglise d'Orient comme étant le triomphe de l'orthodoxie).

En effet, le Sinaï ne faisait plus parti de l'empire byzantin mais se trouvait sous domination arabe et a donc échappé aux décrets destructeurs des empereurs de Byzance.

L'iconostase de la Basilique de la Transfiguration

L'iconostase du monastère Sainte Catherine du mont Sinaï
Quatre panneaux de bois doré ornent l'iconostase
icône de Sainte Catherine
Sur la panneau de droite,
icône de Sainte-Catherine

Autres icônes célèbres

La Vie de Sainte Catherine
La Vie de Sainte Catherine en icône
La Vie de Sainte Catherine
Ste Catherine, Icone du XIIIe siècle
 
Cette icône, qui date du XIVe siècle, relate la vie et son transport pas deux Anges vers le Mont Sinaï.
 

C'est la plus ancienne des icônes du Christ Pantocrator (ci-dessous) qui se trouve au monastère Sainte Catherine du Mont Sinaï en Egypte. Elle date du milieu du VIe siècle. Elle a été peinte à la cire chaude.

Christ Pantocrator du monastère Sainte Catherine du mont Sinaï
Christ Pantocrator
Saint Pierre VIe siècle
Archange Gabriel 13e siècle
Archange Gabriel 13e siècle

Une des plus anciennes icônes de la Kyriotissa (ci-dessous) parvenue jusqu'à nous date du VIe siècle. Saint Georges et Saint Théodore entourent la Vierge Marie ainsi que deux anges.
L'Icône avec Saints représente Saint Paul, Saint Jean, Saint Etienne, et de gauche à droite en bas, Saint Laurent, Saint Martin et Saint Leonard qui est le saint patron des croisés. Cette icone est peinte à tempera sur bois et date probablement d'avant 1187.

Vierge Kyriotissa
 
Théotokos  (Kyriotissa)
 
Icône avec Saints
Icône avec Saints
Saint Nicolas
Saint Nicolas

L'icône du Deisis (à droite) se trouve en position centrale de l'iconostase de l'autel de la chapelle. Elle peut être datée du XIIe-XIIIe siècle et représente le Christ assis sur son trône entouré de la Sainte Vierge Marie et de Saint Jean-Baptiste.

icone de Moïse près du Buisson-Ardent
Moïse et le Buisson-Ardent
Vierge Eleousa
Vierge Eleousa
icone crétoise, 16e siècle
Deisis de l'iconostase du monastère Ste Catherine
Deisis de l'iconostase


La bibliothèque du Monastère Sainte Catherine du Mont Sinaï

Manuscrit du Sinaï
Manuscrit
La bibliothèque du monastère Saint-Catherine du Mont Sinaï possède la plus riche collections de manuscrits anciens, d'enluminures et de codex (avec celle du Vatican) du monde, par la rareté et l'ancienneté de ses documents.

Cette collection se compose de quelques 3400 volumes anciens en grec, copte, arabe, arménien, hebreu, slave, syrien, georgien et autres langues, rédigée par les moines qui vécurent dans le monastère depuis sa fondation.

En 1844 le Codex Sinaiticus fut retrouvé ; c'est une version de la Bible du IVème siècle.

Ce parchemin unique, du IVe siècle, l'un des deux plus vieux au monde à reprendre les canons chrétiens, contenait à la fois des parties de la septante et l'une des cinquante copies du Nouveau Testament envoyées par Eusèbe de Césarée à l'empereur Constantin. Presque toute la Bible.

 

 

Suite ! 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×