Les visions de Daniel !

 

Livre de Daniel chapitre 7 : 2

Daniel  prit la parole et dit : "Je voyais dans ma vision pendant la nuit, et voici que les quatre vents du ciel agitaient la grande mer. Et quatre grandes bêtes surgirent de la mer, différentes l'une de l'autre. La première était semblable à un lion et avait des ailes d'aigle. Je vis qu'ensuite ses ailes furent arrachées, qu'elle fut enlevée de terre et dressée sur ses jambes, comme un homme, et qu'un coeur d'homme lui fut donné. Et voici une autre bête, une deuxième , ressemblant à un ours; dressée sur l'un et avec trois côtes dans sa gueule entre ses dents, et on lui disait : "Debout, mange beaucoup de chair"!

Après cela, je regardais, et voici une autre semblable à un léopard; elle avait sur son dos quatre ailes d'oiseau, et la bête avait quatre têtes; et la souveraineté lui fut donnée.

Après cela, je regardais dans les visions de la nuit, et voici une quatrième bête, terrible, effrayante et extrêmement forte; elle avait de grandes dents de fer; elle dévorait et mettait en pièces, et le reste elle le foulait aux pieds, elle était différente de toutes les bêtes qui l'avaient précédée, et elle avait dix cornes. Je considérais les cornes, et voici qu'une autre corne, petite, s'éleva parmi elles, et trois des premières cornes furent arrachée par elle; et voici que cette corne avait des yeux comme des yeux d'homme, et une bouche qui disait de grandes choses.

Comme je continuais à voir, des trônes furent placés, et un vieillard s'assit. Son vêtement était blanc comme neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine lavée. Son trône était des flammes de feu, avec des roues de feu flamboyant.

Un fleuve de feu coulait et se répandit par devant lui; mille milliers le servaient, et une myriade de myriades se tenaient debout devant lui.

Le tribunal siégea, et des livres furent ouverts. Je regardais alors, à cause du bruit des grands paroles que la corne proférait; comme je continuais de contempler, la bête fut tuée, et son corps détruit et livré à la flamme du feu.

Au reste des bêtes aussi on avait ôté leur empire, et comme durée de jours, leur furent accordés un temps et une période.

Je contemplais dans les visions de la nuit, et voici que sur les nuées du ciel vint comme un Fils d'homme; il s'avança jusqu'au vieillard, et on le fit approcher de lui. Et il lui fut donné souveraineté, gloire et règne : tous les peuples, nations et langues le servent.

Son empire est un empire éternel qui ne passera pas, et son règne ne sera jamais supprimé.

Pour moi, Daniel, mon esprit en moi-même et les visions de ma tête me troublaient. J'abordai l'un des assistants, et je lui demandai des certitudes sur tout cela, et il me parla pour m'apprendre l'interprétation de ces choses.

Ces grandes bêtes, qui sont quatre, ce sont quatre rois qui s'élèveront sur la terre; mais les Saints du Très-Haut recevront le royaume, et ils possèderont le royaume pour l'éternité , pour une éternité d'éternités.

Alors je voulus être renseigné sur la quatrième bête, qui était différente de toutes les autres, extrêmement terrible, dont les dents étaient de fer et les griffes d'airain, qui mangeait, mettait en pièces et foulait aux pieds ce qui restait; et sur les dix cornes de sa tête, et sur l'autre (corne) qui avait surgie et qui avait fait tomber les trois, cette corne qui avait des yeux et une bouche proférant de grandes choses, et qui paraissait plus grande que les autres.

Je contemplais, et cette corne faisait la guerre aux Saints et l'emportait sur eux, jusqu'à ce que le vieillard vînt, que justice fût accordée aux Saints du Très-Haut, et que le temps arrivât où les Saints prirent possession du royaume.

Il parla ainsi : "La quatrième bête, c'est un quatrième royaume qui sera sur la terre, différent de tous les royaumes, et qui dévorera toute la terre, la piétinera et la réduira en poudre. Les dix cornes : de ce royaume surgiront dix rois, un autre se lèvera après eux, qui différera des précédents, et il soumettra trois rois.

Il proférera des paroles contre le Très-Haut, il persécutera les Saints du Très-Haut, et il songera à changer les temps (sacrés) et la religion, et lui seront abandonnés pour un temps, des temps et une moitié de temps.

Et le tribunal siègera, et on lui ôtera son empire pour le supprimer et anéantir pour toujours.

Et le règne, l'empire et la grandeur des royaumes, qui sont sous tous les cieux, seront donnés au peuple des Saints du Très-Haut; son règne est un règne éternel, et tous les empires le serviront et lui obéiront".

La troisième année du règne du roi Baltasar, une vision m'apparut, à moi Daniel, après celle qui m'était apparue auparavant. Et je vis dans la vision; et il arriva, comme je voyais que je me trouvais à Suse, la citadelle qui est dans la province d'Elam, et je vis dans la vision, et j'étais près de la rivière Oulay.

Je levai les yeux et je vis : et voici qu'un bélier se tenait en avant de la rivière; il avait deux cornes; les deux cornes s'élevaient haut, mais l'une plus haut que l'autre, et la plus haute s'éleva après coup. Je vis le bélier frapper de la corne vers l'occident, vers le nord et vers le midi; aucune bête ne tenait devant lui, et personne ne délivrait de son pouvoir; il faisait ce qu'il voulait et accroissait sa puissance.

Et moi, je cherchais à comprendre, et voici qu'un jeune bouc venait de l'occident, parcourant toute la terre, sans toucher terre, et le bouc avait entre les yeux une corne considérable. Il vint contre le bélier aux deux cornes, que j'avais vu se tenant en avant de la rivière, et il courut contre lui dans la fureur de sa force.

Je le vis aborder le bélier; s'irritant contre lui, il frappa le bélier et lui brisa les deux cornes, le bélier n'ayant pas la force de lui résister; il le jeta à terre et le piétina, et personne ne délivrait le bélier de son pouvoir.

Le jeune bouc grandit extrêmement et, quend il fut devenu fort, la grande corne se brisa, et quatre autres cornes s'élevèrent à sa place vers les quatre vents du ciel.

De l'une d'elles sortit une corne, petite, qui grandit beaucoup vers le midi, vers l'orient et vers le joyau (des pays). Elle grandit jusqu'à l'armée des cieux; elle fit tomber à terre de cette armée et des étoiles, et les piétina. Elle grandit jusqu'au chef de l'armée et lui enleva le sacrifice perpétuel, et le lieu de son sanctuaire fut renversé.

Et une armée se livra par infidélité, s'opposant au sacrifice perpétuel, et jeta à terre la vérité; et elle réussit dans son entreprise. Et j'entendis un saint qui parlait; et un saint dit à celui qui parlait : "Jusqu'à quand durera la vision touchant le sacrifice perpétuel, l'infidélité dévastatrice qui se livre, du sanctuaire et de l'armée pour être piétinés"?

Il me dit : "Jusqu'à duex mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire retrouvera sa loi".

Tandis que moi, Daniel, je voyais la vision et que je cherchais à comprendre, voici que se tenait devant moi comme une apparence d'homme.

Et j'entendis une voix d'homme dans l'Oulay; elle cria et dit : "Gabriel, fais

comprendre à celui-ci la vision".

Il vint alors près du lieu où je me tenais, et à sa venue je fus

effrayé, et je tombai sur ma face. Il me dit : "Comprends, fils

d'homme, que la vision est pour le temps de la

fin".

Comme il me parlait, je tombai en léthargie sur ma face, à terre; mais il me toucha et me dit debout, là où je me tenais.

Et il dit : "Voici que je vais t'apprendre ce qui arrivera à la suite de la colère; car la fin a son heure.

Le bélier à deux cornes que tu as vu, ce sont les rois de Médie et de Perse; le voub velu, c'est le roi de Grèce, et la grande corne entre ses yeux, c'est le premier roi. La (corne) brisée et les quatre se dressant à sa place : quatre royautés, (venant) de cette nation, se dresseront, mais sans avoir sa force. A la fin de leur empire, quand les infidèles seront au complet, il s'élèvera un roi au dur visage et habile à saisir les problèmes.

Sa force sera considérable, mais non par sa propre force; il fera de prodigieux ravages; il réussira dans ses entreprises; il ravagera les puissants et le peuple des saints. Par son habileté, il fera que lui réussisse la ruse; il s'enorgueillira dans son coeur, et en pleine paix il exterminera beaucoup de gens; il se dressera contre le prince des princes, et il sera brisé sans une main.

La vision touchant le soir et le matin, qui a été exposée, c'est la vérité. Mais toi, mets en réserve la vision, car elle est pour un temps éloigné".

9:2 La première année de son règne, moi, Daniel, je considérai, dans les livres, le nombre des années, qui, selon la parole de Yahweh adressée au prophète Jérémie, devaient mesurer le temps que Jérusalem serait en ruines: soixante-dix ans. Et je me tournai vers le Seigneur Eternel pour interroger par la prière et la supplication, par le jeûne, le cilice et la cendre.

J'implorai Yahweh, mon Seigneur, et je fis confession, et je dis :

"Ah! Seigneur, Yahweh grand et redoutable, réservant l'alliance et la grâce à ceux qui aiment et qui gardent tes commandements, nous avons péché et erré, nous avons commis l'iniquité, nous avons été rebelles, nous avons laissé tes commandements et tes lois. Nous n'avons pas écouté tes serviteurs les prophètes, qui ont parlé en ton nom à nos rois, à nos chefs, à nos pères  et à tout le peuple du pays.

A toi, Yahweh, la justice; à nous, des visages rougissants comme aujourd'hui, aux hommes de Juda, aux habitants de Jérusalem et à tout Israël, à ceux qui sont près et à ceux qui sont loin, dans tous les pays où tu les as chassés, à cause de leurs infidélités qu'ils ont commises contre toi. Seigneur, à nous des visages , à nos rois, à nos chefs et à nos pères, parce que nous avons péché contre toi. A Yahweh, notre Seigneur, les miséricordes et les pardons, car nous nous sommes révoltés contre Lui.

Nous n'avons pas obéi à la Voix de Yahweh, notre Seigneur, en suivant Ses Lois qu'Il a mises devant nous par ses serviteurs les prophètes. Tout Israël a transgressé ta loi et s'est détourné pour ne pas écouter ta voix; alors se sont répandues sur nous la malédiction et l'imprécation qui sont écrites dans la loi de Moïse, serviteur de Yahweh, parce que nous avons péché contre Lui.

Il a accompli ses paroles, qu'Il a prononcées contre nous et contre nos maîtres qui nous gouvernaient, en nous frappant d'une grande calamité, telle que jamais n'est arrivée sous le ciel une (calamité) pareille à celle qui est arrivée à Jérusalem.

Et Yahweh a  veillé sur le mal pour nous en frapper; car Yahweh, notre Seigneur, est juste en tout ce qu'il a fait, et nous n'avons pas écouté sa voix.

Miantenant, Yahweh, notre Seigneur, qui as tiré ton peuple d'Egypte par ta main puissante, et qui t'es fait un Nom comme en ce jour, nous avons , nous avons égé pécheurs et impies. Seigneur, par toutes tes justices, que ta colère et ta fureur se détournent de ta ville Jérusalem, ta montagne sainte; car c'est à cause de nos péchés et des fautes de nos pères que Jérusalem et ton peuple sont insultés par tous ceux qui nous entourent.

 

Maintenant, écoute, ô notre Seigneur, la prière de ton serviteur et ses supplicatons, et montre la lumière de ta face sur ton sanctuaire dévasté, à cause du Seigneur. Mon Seigneur, prête l'oreille et écoute; ouvre tes yeux et vois nos dévastations et la ville appelée de ton Nom. Car ce n'est pas à cause de nos justices que nous déposons devant toi nos supplications, mais à cause de tes grandes miséricordes. Seigneur, écoute; Seigneur, pardonne; Seigneur, sois attentif et agis; ne tarde pas à cause de toi; ô mon Seigneur;  car de ton Nom sont appelés ta ville et ton peuple"!

 

Comme je parlais encore, priant, confessant mon péché et le péché de mon peuple, Israël, et déposant ma supplication devant Yahweh, mon Seigneur, pour la sainte montagne de mon Seigneur; comme je parlais encore en prière, cet homme, Gabriel, que j'avais vu auparavant en vision, s'approcha de moi en volant au moment de l'oblation du soir. Il m'instruisit, me parla et dit : 

"Daniel, je suis venu en ce moment pour t'ouvrir l'intelligence. Dès le commencement de ta prière une parole est partie, et moi je suis venu pour te l'apprendre, car tu es un bien-aimé.

Considère cette parole et comprends la vision. Soixante-dix semaines ont été décrétées, touchant ton peuple et touchant ta ville sainte, pour l'achèvement de l'infidélité, pour sceller les péchés et pour expier la faute, et pour amener la justice éternelle, pour sceller vision et prophétie et pour oindre le Saint des saints. Sache donc et comprends : depuis qu'est parti le commandement de rebâtir Jérusalem jusqu'à un oint, un chef, il y a sept semaines; et pendant soixante-deux semaines elle sera rebâtie, place et fossé, et cela dans la détresse des temps. Et après soixante-deux semaines, un oint sera exterminé, et personne pour lui (succéder). Et la ville et le sanctuaire seront détruits par un prince envahisseur, qui finira submergé, et jusqu'à la la fin la guerre, suivant le décret de dévastation.

Il conclura une alliance ferme avec un grand nombre pour une semaine; et au milieu de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l'oblation, et sur l'aile (du temple) sera l'abomination produisant la dévastation, et cela jusqu'à ce que la destruction décrétée se répande sur la dévastation".

10:1 La troisième année de Cyrus, roi de Perse, une parole fut révélée à Daniel, nommé Baltassar; cette parole est véritable et une lourde tâche. Il comprit la parole et il eut l'intelligence de la vision :

En ces jours-là, moi, Daniel, je fus dans le deuil pendant trois semaines de jours. Je ne mangeai aucun mets délicat; il n'entra dans ma bouche ni viande, ni vin, et je ne m'oignis pas jusqu'à ce que les trois semaines de jours fussent accomplies.

Le vingt-quatrième jour du premier mois, j'étais sur le bord du grand fleuve, qui est le Tigre. Je levai les yeux et je regardai : et voici un homme vêtu de lin, les reins ceints d'une ceinture d'or d'Ouphaz. Son corps était comme le chrysolithe, son visage avait l'aspect de l'éclair, ses yeux étaient comme des torches allumées, ses bras et ses pieds avaient l'éclat de l'airain poli, et le bruit de ses paroles était comme le bruit d'une multitude.

Moi, Daniel, j'étais seul à voir l'apparition, et les hommes qui étaient avec moi ne virent pas l'apparition, mais une grande frayeur les saisit, et ils s'enfuirent pous se cacher. Et moi, je restai seul et je vis cette grande apparition, et il ne me resta plus de force; ma bonne mine se changeant, je fus défiguré et sans conserver aucune force. J'entendis le son de ses paroles et, en entendant le son de ses paroles, je tombai en léthargie, la face contre terre.

Et voici qu'une main me toucha et me mit tout tremblant sur mes genoux et sur les paumes de mes mains. Puis il me dit : " Daniel, homme bien-aimé, comprends les paroles que je vais te dire et tiens-toi droit; car je suis maintenant envoyé vers toi".

Quand il m'eut parlé en ces termes, je me tins debout, tout tremblant. Il me dit : "Sois sans crainte, Daniel, car dès le premier jour où tu t'es appliqué à comprendre et à te mortifier devant ton Seigneur, tes paroles ont été entendues, et moi, je suis venu à cause de tes paroles.

Mais le chef du royaume de Perse  m'a combattu vingt et un jours, et voici que Michel, un des premiers chefs, est venu à mon secours, et je n'étais plus nécessaire là auprès des rois de Perse.

Et je suis venu pour te faire comprendre ce qui doit arriver à ton peuple dans la suite des jours; car c'est encore une vision pour ces jours".

Pendant qu'il me disait ces paroles, je regardais la terre et restais muet.

Et voici : comme une ressemblance d'un fils d'homme toucha mes lèvres, et j'ouvris la bouche et je parlai; je dis à celui qui se tenait devant moi : "Mon seigneur, à cette apparition, mes douleurs m'ont saisi et je n'ai conservé aucune force.

Comment le serviteur de celui-ci, mon seigneur, pourrait-il parler à celui-ci, mon seigneur?

En ce moment, il ne subsiste plus de force en moi et il ne reste plus de souffle en moi".

Alors celui qui avait la ressemblance d'un homme me toucha de nouveau et me donna des forces. Puis il me dit : "Sois sans crainte, homme bien-aimé; que la paix soit avec toi! Courage, courage"! Pendants qu'il me parlait, je repris des forces et je dis : 

"Que mon seigneur parle, car tu m'as donné des forces".

Il me dit : "Sais-tu pourquoi je suis venu te trouver? Maintenant, je retourne combattre le chef de la Perse; et quand j'en aurai fini, voici que le chef de la Grèce viendra. Mais je te déclarerai ce qui est consigné dans le livre de vérité; et il n'y a personne à me soutenir contre ceux-là, sinon Michel, votre chef.

11:2 Maintenant je vais te communiquer la vérité.

Voici que trois rois surviendront encore en Perse; le quatrième possédera des richesses supérieures à tout et, puissant par ses richesses, il excitera tout contre le royaume de Grèce. Et il surgira un roi guerrier, possédant un vaste empire et faisant ce qui lui plaît.

Dès qu'il se sera élevé, son royaume se brisera et sera réparti aux quatre vents du ciel, mais pas à ses descendants et sans garder la puissance qu'il avait eue; car son royaume sera déchiré, et (pour passer) à d'autres qu'à ses descendants.

Le roi du Midi deviendra fort, ainsi qu'un de ses généraux, lequel deviendra plus fort que lui et règnera; son empire sera un grand empire.

Au bout de quelques années, ils s'allieront, et la fille du roi du Midi ira trouver le roi du Nord pour établir un accord.

Mais ellle ne conservera pas l'appui d'un bras, car il ne tiendra pas, non plus que son propre bras; et elle sera livrée, elle et ceux qui l'avaient amenée, celui qui lui avait donné naissance et celui qui l'avait soutenue pendant quelque temps.

Un des rejetons de ses racines s'élèvera à sa place; marchant contre son armée, il entrera dans la forteresse du roi du Nord, il agira contre eux et il l'emportera. Leurs dieux mêmes, leurs images de fonte et leurs objets précieux d'argent et d'or, il les emmènera en captivité en Egypte, et quand il s'arrêtera plusieurs années d'attaquer le roi du Nord, ce dernier entrera dans le royaume du Midi, mais il s'en retrournera dans son pays.

Cependant son fils engagera la guerre et rassemblera une grande multitude de troupes; il viendra, il inondra, il passera et repassera, et il poussera les hostilités contre la forteresse. Le roi du Midi s'irritera, il se mettra en compagne et combattra contre lui, contre le roi du Nord, il lèvera de grandes foules et l'(autre) foule lui sera livrée.

De cette foule supprimée son coeur s'exaltera; il abattra des milliers, mais sans gagner de force.

Car le roi du Nord rassemblera de nouveau des foules plus nombreuses que les premières et, au bout de quelques années, il viendra avec une grande armée et un train considérable. En ces temps-là beaucoup de gens s'élèveront contre le roi du Midi, et des hommes violents de ton peuple se lèveront pour accomplir une vision, et ils succomberont.

Le roi du Nord viendra, il élèvera des terrassements et prendra une ville très fortifiée; les bras du Midi ne tiendront pas, non plus que ses gens d'élite; et on n'aura pas de force pour résister.

Celui qui aura marché contre lui fera ce qu'il voudra, et personne ne tiendra devant lui; il s'établira dans le joyau des pays, et la destruction sera dans son pouvoir. Il se décidera à venir avec la force de tout son royaume et il fera un accord avec lui; et il lui donnera une fille de sa femme pour amener sa ruine; mais cela ne tiendra pas et ne lui réussira pas. Puis il se tournera vers les îles et en prendra beaucoup; mais un consul le forcera à ne plus l'insulter et même il lui rendra son insulte. Il se tournera vers les forteresses de son pays; mais il chancellera, il tombera, et on ne le trouvera plus.

Un autre prendra sa place, qui fera passer un exacteur pour pressurer la majesté du royaume, mais en quelques jours il sera brisé, et ce ne sera ni par la colère ni par la guerre.

A sa place se tiendra un homme méprisé, à qui on n'aura pas donné la dignité royale; il viendra à l'improviste et s'emparera de la royauté par des intrigues.

Les forces, qui devaient submerger, seront submergées par lui et seront brisées, et aussi le chef de l'alliance.

Profitant de l'alliance conclue avec lui, il agira par ruse , il se mettra en marche et aura le dessus avec peu de gens. Il viendra à l'improviste dans les plus riches provinces du pays; il fera ce que n'avaient pas fait ses pères, ni les pères de ses pères; il distribuera à ses gens butin, dépouilles et richesses, et il formera des projets contre les forteresses, mais jusqu'à un certain temps.

Il excitera sa force et son courage contr le roi du Midi, à la tête d'une grande armée. Et le roi du Midi s'engagera dans la guerre avec une armée nombreuse et très forte; mais il ne tiendra pas, parce qu'on formera des complots contre lui. Ceux qui mangent ses mets fins la briseront, son armée sera submergée, et beaucoup tomberont frappés à mort.

Les deux rois (chercheront) dans leur coeur à se nuire, et, (assis) à la même table, ils se diront des mensonges; mais cela ne réussira pas, car la fin a son heure.

Il retournera dans son pays avec de grandes richesses; son coeur étant hostile à l'alliance sainte, il agit et il rentre dans son pays.

Au temps marqué, il reviendra dans le Midi; mais cette dernière ne sera pas comme la première.

Des navires de Kittim viendront contre lui et il perdra courage; il s'en retournera et, enragé contre l'alliance sainte, il agira et il s'entendra encore une fois avec ceux qui auront abandonné l'alliance sainte. Des troupes envoyées par lui tiendront garnison; elles profaneront le sanctuaire-forteresse; elles supprimeront le sacrifice perpétuel et établiront l'abomination dévastatrice. Par des flatteries il fera apostasier les violateurs de l'alliance; mais le peuple de ceux qui connaissent Yahweh tiendra ferme et agira.

Les sages du peuple en instruiront beaucoup; mais ils succomberont par l'épée et la flamme, par la captivité et le pillage, un certain temps.

Quand ils succomberont, ils seront secourus d'un léger secours, et beaucoup se joindront à eux par hypocrisie. Et certains des sages succomberont, afi d'être éprouvés, purifiés et blanchis, jusqu'au temps de la fin, car il y aura encore un terme fixé.

Le roi agira comme il voudra, il s'élèvera et se grandira au-dessus de tout dieu, et contre le Dieu des dieux il dira des choses monstrueuses, et il réussira, jusqu'à ce que la colère soit au comble; car ce qui est décrété s'accomplira.

Il n'aura égard ni aux dieux de ses pères, ni au favori des femmes; il n'aura égard à aucun dieu, car il se grandira au-dessus de tout.

Mais il honorera le dieu des forteresses en son lieu; le dieu que n'ont pas connu ses pères, il l'honorera avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses et des joyaux.

Il érigera les remparts des forteresses avec un dieu étranger; ceux qui (le) reconnaîtront, il les comblera d'honneurs, il leur donnera sur beaucoup et leur distribuera des terres en récompense.

Au temps de la fin, le roi du Midi se heurtera contre lui. Le roi du Nord fondra sur lui en ouragan, avec des chars et des cavaliers et de nombreux vaisseaux; il pénétrera dans les terres, inondant et submergeant. Il entrera dans le pays-joyau, et des myriades succomberont; mais ceux-ci lui échapperont : Edom et Moab, et la fleur des enfants d'Ammon. Il mettra la main sur les pays, et le pays d'Egypte n'échappera pas.

Il se rendra maître des trésors d'or et d'argent et de toutes les choses précieuses de l'Egypte; les Libyens et les Ethiopiens se mettront à la suite.

Mais des nouvelles de l'orient et du nord l'alarmeront, et il partira avec une grande fureur pour exterminer et supprimer des foules.

Il dressera les tentes de son quartier royal entre les mers, vers la montagne du saint joyau. Puis il arrivera à sa fin, et personne ne le secourra.

En ce temps-là, se dressera Michel, le grand chef, qui intervient pour les enfants de ton peuple, et ce sera un temps de détresse, telle qu'il n'y en a pas eu depuis qu'il existe une nation jusqu'à ce temps-là.

Et en ce temps-là, ton peuple sera sauvé, quiconque se trouvera inscrit dans le livre. Et beaucoup de ceux qui dorment dans la terre qui est poussière se réveilleront, les uns pour une vie éternelle, les autres pour la honte, pour une réprobation éternelle.

Les sages seront resplendissants comme de la splendeur du firmament et ceux qui auront rendu justes des multitudes seront comme les étoiles, éternellement et toujours.

Et toi, Daniel, mets en réserve les paroles et

scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Beaucoup s'agiteront en tout sens, et la connaissance s'accroîtra".

Moi, Daniel, j'eus une vision et voici que deux autres hommes se tenaient debout, l'un sur une rive du fleuve, l'autre sur l'autre rive du fleuve. (L'un d'eux) dit à l'homme vêtu de lin, qui était au-dessus des eaux du fleuve : "Jusqu'à quand le terme de ces choses extraordinaires"?

Et j'entendis l'homme vêtu de lin qui était au-dessus des eaux du fleuve; il leva vers le ciel sa main droite et sa main gauche, et il jura par celui qui vit éternellement : dans un temps, des temps et un demi-temps, et quand on aura achevé de briser la force du peuple saint, s'achèveront toutes ces choses.

Et moi, j'entendis, mais sans comprendre, et je dis : "Mon seigneur, quelle sera la dernière de ces choses"?

Il dit : "Va, Daniel, car les paroles sont mises en réserve et scellées jusqu'au temps de la fin.

Beaucoup seront purifiés, blanchis et éprouvés; et les impies commettront des impiétés, et aucun impie ne comprendra, mais les sages comprendront.

Depuis le temps où sera aboli le sacrifice perpétuel, et où sera établie l'abomination dévastatrice, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours.

Heureux celui qui restera en attente et arrivera jusqu'à mille trois cent trente-cinq jours ! Toi, va jusqu'à la fin et repose-toi; tu te dresseras pour ton lot à la fin des jours".

 

Livre de Joël chapitre 1: 6

Car un peuple a envahi mon pays, puissant et innombrable; ses dents sont des dents de lion, et il a des crocs de lionne.

Il a réduit ma vigne en désert et fait de mon figuier un bois sec; il les a pelés complètement  et dépouillés; les rameaux en sont tout blancs.

Désole-toi, comme fait une vierge couverte d'un cilice sur l'époux de sa jeunesse.

Offrandes et libations sont retranchées de la maison de Yahweh.

Ils sont dans le deuil, les prêtres,ministres de Yahweh !

Les champs sont ravagés, le sol est dans le deuil, parce que les blés sont ravagés, que le vin nouveau manque, que l'huile ne coule plus.

Soyez couverts de confusion, laboureurs, lamentez-vous, vignerons, au sujet du froment et de l'orge; car perdue est la moisson des champs !

La vigne est dans la confusion, et les figuiers frappés de langueur; le grenadier, ainsi que le palmier et le pommier, tous les arbres des champs sont desséchés; oui! la joie, couverte de confusion, a quitté les enfants des hommes.

Prêtres, ceignez-vous et poussez des plaintes; lamentez-vous, ministres de l'autel !

Venez, passez la nuit couverts d'un cilice, ministres de mon Dieu, puisque sont refusées à la maison de Yahweh offrande et libation.

Décrétez un jeûne sacré, convoquez une assemblée, réunissez les vieillards, tous ceux qui habitent le pays, dans la maison de Yahweh, votre Elohim,

et criez à Yahweh :

"O jour de malheur ! car proche est le jour de Yahweh !

Comme un puissant ravage, de par le Tout-Puissant, il arrive"!

2:1 Sonnez de la trompette en Sion, et poussez des cris sur ma sainte montagne ! Que tous les habitants du pays tremblent, car il vient , le jour de Yahweh, car il est proche !

Jour de ténèbres et d'obscurité, jour de nuages et de sombre nuée ! Comme l'aurore, se répand sur les montagnes u peuple nombreux et fort, tel qu'il n'y en a jamais eu depuis jamais, et qu'il n'y en aura plus après lui, jusqu'aux années des âges à venir.

Devant lui le feu dévore, et derrière lui la flamme brûle.

Le pays est comme un jardin d'Eden devant lui, et derrière lui c'est un désert dévasté; et absolument rien ne lui échappe.

A les voir, on dirait des chevaux et ils s'élancent comme des coursiers.

C'est comme un bruit de chars, qui bondiraient sur les sommets des montagnes; comme le bruit de la flamme ardente, qui dévore le chaume; c'est comme un peuple puissant, rangé en bataille.

 Devant lui les peuples tremblent, tous les visages pâlissent.

Ils s'élancent comme des héros; ils escaladent la muraille comme des hommes de guerre; chacun va son chemin, sans emmêler leurs voies.

Ils ne se gênent pas les uns les autres, chacun suit sa route; et tombent-ils sous les coups, ils n'arrêtent pas.

Ils donnent l'assaut à la ville, ils courent sur le mur, ils envahissent les maisons, ils entrent par les fenêtres, comme le voleur.

Devant lui la terre frémit, les cieux s'ébranlent, soleil et lune s'obscurcissent, les étoiles perdent leur éclat.

Yahweh fait entendre sa voix à la tête de son armée, car immenses sont ses troupes, car puissant est l'exécuteur de sa parole, car le jour de Yahweh est grand et très redoutable, et qui pourrait le soutenir?

Mais maintenant encore, -oracle de Yahweh,- revenez à moi de tout votre coeur, avec des jeûnes, avec des larmes et des lamentations.

Déchirez vos coeurs, et non vos vêtments, et revenez à Yahweh, votre Seigneur; car il est aimable et compatissant, lent à la colère et riche en bonté, et il se repend du mal.

Qui sait s'il ne reviendra pas et ne se repentira pas, et s'il ne laissera pas subsister après lui une bénédiction, en offrande et libation à Yahweh, votre Seigneur?

Sonnez de la trompette en Sion, décrétez un jeûne sacré, convoquez une assemblée.

Réunissez le peuple, prescrivez une sainte réunion, rassemblez les vieillards, réunissez les enfants et les nourrrissons à la mamelle.

Que le nouvel époux quitte sa chambre, et l'épouse son pavillon.

Qu'entre le portique et l'autel se mettent à pleurer les prêtres, ministres de Yahweh, et qu'ils disent : "Pitié, Yahweh, pour ton peuple, et ne livre pas ton domaine à la honte, aux persiflages des nations ! Pourquoi dirait-on parmi les peuples :

Où est Yahweh ?

Yahweh fut pris de zèle pour sonpays, et Il a épargné son peuple.

Yahweh a répondu et dit à son peuple : Voici que je vous envoie froment, vin nouveau et huille; et vous en serez rassasiés, et je ne vous livrerai plus à la honte parmi les nations.

(L'ennemi) du Nord, je l'éloignerai de vous, et Je le repousserai dans une terre aride et déserte, son avant-garde vers la mer orientale, et ses arrières vers la mer occidentale; il s'en élèvera une infection, et sa puanteur s'élèvera, car il a fait grand !

Terre, ne crains pas, exulte et réjouis-toi, car Yahweh a fait grand !

1:26 Vous pourrez manger, et vous serez rassasiés, et vous louerez le Nom de Yahweh, votre Seigneur, qui a fait chez vous des merveilles; et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.

Et vous saurez que Je suis, Moi, au milieu d'Israël.

Moi, je suis Yahweh, votre Seigneur, et il n'y en a point d'autre, et mon peuple ne sera plus jamais dans la confusion.

Et il arrivera après cela que Je répandrai mon Esprit sur toute chair. Et vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, vos jeunes gens verront des visions.

Même sur les esclaves et sur les servantes, en ces jours-là je répandrai mon Esprit.

J'opérerai des prodiges dans les cieux et sur la terre : sang, feu et colonnes de fumée.

Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant que vienne le Jour de Yahweh, grand et terrible.

Et quiconque invoquera le Nom de Yahweh échappera; car, sur la montagne de Sion et à Jérusalem, il y aura des rescapés, comme l'a dit Yahweh, et parmi les survivants que Yahweh appellera.

 

4:15 Le soleil et la lune se sont obscurcis, et les étoiles ont perdu leur éclat.

De Sion Yahweh rugira, de Jérusalem Il fera entendre Sa Voix; les cieux et la terre branleront. 

Mais Yahweh sera un refuge pour son peuple, une forteresse pour les enfants d'Israël. Et vous saurez que Moi, Je suis Yahweh, votre Seigneur, résidant à Sion, ma montagne sainte. 

Jérusalem sera un sanctuaire, et les étrangers n'y passeront plus.

Livre d'Amos 1: 2

Yahweh depuis Sion rugit; de Jérusalem Il émet Sa Voix; les pâturages des bergers sont en deuil, et le sommet du Carmel est desséché.

6: 5 Sonne-t-on de la trompette dans une ville sans que le peuple s'épouvante? Ou bien arrive-t-il un malheur dans une ville, que Yahweh ne l'ait causé?

Car le Seigneur Yahweh ne fait rien sans révéler son secret à ses serviteurs, les prophètes.

Le lion a rugi : qui ne criandrait? Le Seigneur Yahweh a parlé : qui ne prophétiserait ?

 

Commentaires personnels : Le roi du Midi, d'Egypte.

Alexandre le Grand est retourné dans son pays, mais il était le fils d'Ammon, comme le lui a dit la prêtresse d'Ammon-Rê. Et Alexandre le Grand remit sur pied le temple. Le souffle du démon se passait de l'un à l'autre. Et ainsi Alexandre le Grand le ramena en Grèce.

Et un grec partit fonder Rome, la Ville des 7 collines ! Avec l'esprit du démon, et cet esprit se transmit d'une personne à l'autre longtemps, jusqu'au Jour de Yahweh  ! 

Suite !! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×