Les deux Bêtes !

 

Apocalypse de Saint Jean chapitre 13: 1

Et je vis monter de la mer une Bête qui avait dix cornes et sept têtes. Il y avait sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms blasphématoires. La Bête que je vis ressemblait à un léopard; ses pattes étaient comme celles d'un ours et sa gueule comme celle d'un lion. Le Dragon lui donna sa puissance, son trône et un grand pouvoir. L'une de ses têtes était comme blessée à mort, mais sa plaie mortelle fut guérie.

La terre entière,  prise d'admiration, suivit la Bête. On adora le Dragon qui avait donné le pouvoir à la Bête, et on adora la Bête, en disant : "Qui est semblable à la Bête, et qui peut lutter avec elle"? Il lui fut donné la faculté de dire des paroles arrogantes et des blasphmes; il lui fut aussi donné le pouvoir d'agir pendant quarante-deux mois. Elle ouvrit la bouche pour proférer des blasphèmes contre Yahweh, pour blasphémer son nom, sa demeure, les habitants du ciel.

Il lui fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre; il lui fut aussi donné plein pouvoir sur toute tribu, tout peuple, toute race et toute nation. Elle sera adorée par tous les habitants de la terre, ceux dont le nom ne figure pas, depuis la fondation du monde, sur le Livre de vie de l'Agneau égorgé.

Que celui qui a des oreilles entende ! Si quelqu'un est destiné à la captivité, il va en captivité; si quelqu'un tue  par l'épée, il doit être tué par l'épée.

C'est en cela que résident la constance et la foi des saints.

Et je vis monter de la terre une autre Bête. Elle avait deux cornes pareilles à celles de l'Agneau, et elle parlait comme un dragon. tout le pouvoir de la première Bête, elle l'exerce en sa présence. Elle amène la terre et ses habitants à adorer la première Bête, celle dont la plaie mortelle a été guérie.

Elle opère de grands prodiges, jusqu'à faire descendre le feu du ciel sur la terre, sous les yeux des hommes. Elle séduit les habitants de la terre par les prodiges qu'il lui a été donné d'opérer devant la Bête, disant aux habitants de la terre de faire une statue en l'honneur de la Bête, celle qui a surécu au coup d'épée. Il lui fut donné d'animer la statue de la Bête, si bien que la staute de la Bête parle et fait mettre à mort tous ceux qui n'adorent pas la statue de la Bête. Elle fait que tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, se mettent une marque sur la main droite ou sur le front, en sorte que nul ne peut acheter ni vendre, s'il n'est marqué du nom de la Bête, ou du chiffre de son nom.

C'est ici (qu'il faut) de la sagesse. Que celui qui est intelligent calcule le chiffre de la Bête : car c'ent un chiffre d'homme, et son chiffre est six cent soixante-six.

14: 1 J'eus une vision : C'était l'Agneau debout sur le mont Sion, et avec lui cent quarante-quatre mille personnes qui portaient inscrits sur le front son nom et le nom de son Père.

 

Suite !!

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×