Le Signe du Fils de l'Homme

 

Matthieu Chap. 24 :3-16 ;22-31 ;36-41

Comme Yechouah étais assis, au mont des Oliviers, les disciples s’avancèrent vers lui, à l’écart et lui dirent : « Dis-nous quand cela arrivera, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?

 

Yechouah leur répondit : « Prenez garde que personne ne vous égare. Car beaucoup viendront en prenant mon nom ; ils diront : « C’est moi, le Messie », et ils égareront bien des gens. Vous allez entendre parler de guerres et de rumeurs de guerre. Attention ! Ne vous alarmez pas : il faut que cela arrive, mais ce n’est pas encore la fin. Car on se dressera nation contre nation et royaume contre royaume ; il y aura en divers endroits des famines et des tremblements de terre.

ET TOUT CELA SERA LE COMMENCEMENT DES DOULEURS DE L’ENFANTEMENT.

Alors on vous livrera à la détresse, on vous tuera, vous serez haïs de tous les païens à cause de mon nom ; et alors un grand nombre succomberont ; ils se livreront les uns les autres, ils se haïront entre eux.

Des faux prophètes surgiront en foule et égareront beaucoup d’hommes.

Par suite de l’iniquité croissante, l’amour du grand nombre se refroidira, mais celui qui tiendra jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.

CETTE BONNE NOUVELLE DU ROYAUME SERA PROCLAMEE DANS LE MONDE ENTIER ; TOUS LES PAIENS AURONT LA UN TEMOIGNAGE ET ALORS VIENDRA LA FIN.

Quand donc vous verrez installé dans le Lieu Saint l’Abominable Dévastateur, dont a parlé le prophète Daniel alors que ceux qui seront en Judée, qu’ils fuient  dans les montagnes… Et si ces jours-là n’étaient abrégés, personne n’aurait la vie sauve ; MAIS A CAUSE DES ELUS, CES JOURS-LA SERONT ABREGES.

Alors, si quelqu’un vous dit : « Le Messie est ici ! » ou bien : « Il est là », n’allez pas le croire. En effet de faux messies et de faux prophètes se lèveront et produiront des signes formidables et des prodiges, au point d’égarer, s’il était possible, même les élus. Voilà, je vous ai prévenus.

Si donc on vous dit : « Le voici dans le désert », ne vous y rendez pas. « Le voici dans les lieux retirés » n’allez pas le croire. En effet, comme l’éclair part du levant et brille jusqu’au couchant, ainsi en sera-t-il de l’avènement du Fils de l’homme… Alors apparaîtra dans le ciel LE SIGNE DU FILS DE L’HOMME. Alors toutes les tribus de la terre se frapperont la poitrine ; et elles verront le Fils de l’homme venir sur LES NUEES DU CIEL dans la plénitude de la puissance et de la gloire.

Et Il enverra ses anges avec la grande trompette, et des quatre vents, d’une extrémité des cieux à l’autre ; ils rassembleront SES ELUS…

 

 

MAIS CE JOUR ET CETTE HEURE, NUL NE LES CONNAIT, NI LES ANGES DES CIEUX, NI LE FILS, PERSONNE SINON LE PÈRE, et LUI SEUL. TELS FURENT LES JOURS DE NOE, TEL SERA L’AVENEMENT DU FILS DE L’HOMME, car de même qu’en ces jours d’avant le déluge, on mangeait et on buvait, l’on se mariait ou l’on donnait en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche, et on ne se doutait de rien jusqu’à ce que vint le déluge, qui les emporta tous. TEL SERA AUSSI L’AVENEMENT DU FILS DE L’HOMME.

Alors deux hommes seront aux champs : l’un est pris, l’autre laissé ; deux femmes en train de moudre à la meule : l’une est prise, l’autre laissée.

 Suite !!

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site