Le Sel La Lampe

 

Evangile selon Saint Matthieu chapitre 5 : 13

"Vous êtes le sel de la terre. Or, si le sel vient à s'affadir, avec quoi le salera-t-on? Il n'est plus bon qu'à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Il est impossible qu'échappe aux regards une ville située sur une montagne. On n'allume pas non plus la lampe pour la mettre sous le boisseau, mais (on la met) sur le support, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. Qu'ainsi brille votre lumière aux yeux des hommes, pour qu'ils voient vos bonnes oeuvres et glorifient votre Père qui est dans les cieux".

 1ère aux Corinthiens 3 : 16

Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Yahweh et que l'Esprit de Yahweh habite en vous? Si quelqu'un détruit le temple de Yahweh, Yahweh le détruira. Car le temple de Yahweh est sacré, et vous en êtes un vous-mêmes.

Aux Romains 14 : 17

Le royaume de Yahweh, en effet, ce n'est ni le manger ni le boire : il est justice, paix et joie dans l'Esprit-Saint. Qui sert le Christ de cette manière est agréable à Yahweh et approuvé des hommes. ainsi donc, appliquons-nous à ce qui sert la paix et l'édification mutuelle.

Ne va pas, pour une affaire d'aliment, anéantir l'oeuvre de Yahweh.

1ère Aux Corinthiens 7: 19 :

 La circoncision n'est rien; rien non plus l'absence de circoncision : ce qui importe, c'est d'observer les commandements de Yahweh.

1ère Aux Corinthiens chap.10 : 14

C'est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l'idolâtrie. Je (vous) parle comme à des gens sensés : jugez vous-mêmes de ce que je vais dire. Est-ce que la coupe de bénédiction que nous bénissons n'est pas une communion au sang du Christ? Est-ce que le pain que nous rompons n'est pas une communion au corps du Christ? Parce qu'il y a un seul pain, nous sommes à plusieurs un seul corps, car nous participons tous à ce pain unique. Regardez l'Israël selon la chair : est-ce que ceux qui mangent les victimes ne sont pas en communion avec l'autel?

Qu'est-ce à dire? Que la viande immolée aux idoles soit quelque chose? Ou que l'idole soit quelque chose? (Non!) Mais (je dis) que ce que les païens immolent en sacrifice, c'est à des démons et non à Yahweh qu'ils l'immolent. Or, je ne veux pas que vous entriez en communion avec les démons.

Vous ne pouvez boire (et) à la coupe du Seigneur et à la coupe des démons; vous ne pouvez participer (et) à la table du Seigneur et à la table des démons.

1ère Aux Corinthiens 14 : 5

Je veux bien, certes, que vous parliez tous en langues, mais plus encore que vous ayez le don de prophétie, car celui qui prophétise l'emporte sur celui qui parle en langues, à moins que ce dernier ne donne l'interprétation, pour que l'assemblée (y) trouve édification.

......................14 : 13 C'est pourquoi celui qui parle en langues doit demander à Yahweh le don d'interprétation. Si je prie en langues, en effet, mon esprit est en prière, mais mon intelligence n'y gagne rien. ........................18Je bénis Yahweh de ce que je parle en langues plus que vous tous; mais, dans l'assemblée, j'aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, pour instruire aussi les autres, que des milliers en langues. Frères, ne soyez pas des enfants pour le jugement. Pour la malice, oui, soyez de petits enfants; pour le jugement, au contraire, soyez des hommes faits. Il est écrit dans la Loi : C'est par des hommes de langue étrangère et par des lèvres d'étrangers que je parlerai à ce peuple, et même ainsi ils ne m'écouteront pas, dit le Seigneur. Ainsi les langues sont un signe non pour ceux qui ont la foi, mais pour ceux qui ne l'ont pas, tandis que la prophétie en est un pour ceux qui croient et non pour ceux qui ne croient pas. Si donc la communauté se trouve réunie au complet, et que tous parlent en langues, et qu'il entre des gens non initiés ou non croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous? Si, au contraire, tous prophétisent et qu'entre un non initié ou un non croyant, le voilà convaincu par tous, jugé par tous, les secrets de son coeur (lui) sont révélés, et tombant alors la face contre terre, il adorera Yahweh, en déclarant que Yahweh est réellement parmi nous.

Que s'ensuit-il, frères? Quand vous vous assemblez, chacun peut avoir (à faire entendre) un cantique, une instruction, une révélation, un discours en langues, une interprétation : que tout se fasse pour l'édification. Parle-t-on en langues? Que deux le fassent, ou trois tout au plus, et à tour de rôle; et qu'il y ait quelqu'un pour interpréter. S'il n'y a personne pour interpréter, qu'on se taise dans l'assemblée, qu'on s'entretienne avec soi-même et avec Yahweh.

 

Chapitre 9 : 35

INSTRUCTIONS AUX APOTRES ENVOYES EN MISSION

Jésus curculait par toutes les villes et les bourgades, enseignant dans les synagogues, proclamant le Bon message du royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.

Or, au spectacle de ces foules, il fut pris de compassion pour elles, parce qu'elles étaient harassées et abattues, comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : "La moisson est abondante, mais les ouvriers sont en petit nombre. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson".

Ayant fait venir ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité.

10/5 Ce furent ces douze que Jésus envoya en mission, leur donnant les instructions suivantes : "Ne vous en allez pas du côté des païens et n'entrez pas dans une ville des Samaritains. Dirigez-vous plutôt vers les brebis perdues de la maison d'Israël.

Chemin faisant, proclamez que le royaume des cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons : vous avez reçu gratis, donnez gratis.

Ne vous procurez ni or, ni argent, ni menue monnaie pour vos ceintures, ni besace pour la route, ni deux tuniques, ni chaussures, ni bâton, car l'ouvrier a droit à sa nourriture.

En quelque ville ou bourg que vous entriez, enquérez-vous de qui y est digne (de vous recevoir) et demeurez-y jusqu'à votre départ. En entrant dans la maison, saluez-la; et si cette maison en est digne, que votre (salut de) paix aille sur elle; mais, si elle n'en est pas digne, que votre (salut de) paix revienne vers vous. Que si l'on ne vous reçoit pas ou si l'on n'écoute pas ce que vous direz, sortez de cette maison ou de cette ville, et secouez la poussière de vos pieds.

En vérité je vous le dis : on sera moins dur, au jour du jugement, pour le pays de Sodome et de Gomorrhe que pour cette ville-là.

"Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme des serpents et innocents comme des colombes. Tenez-vous sur vos gardes, car les gens vous livreront aux sanhédrins et vous feront fouetter dans leurs synagogues; vous serez menés devant les gouverneurs et des rois à cause de moi, pour rendre témoignage devant eux et devant les païens. Quand on vous livrera, ne vous préoccupez ni de la manière dont vous parlerez, ni de ce que vous direz : ce que vous devrez dire vous sera suggéré au moment même, car ce n'est pas vous qui parlerez, l'est l'Esprit de votre Père qui palera par vous. Le frère livrera son frère à la mort et le père son enfant, et les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez haïs de tous à cause de moi; mais celui qui tiendra ferme jusqu'au bout, celui-là sera sauvé. Quand on vous persécutera dans une ville, fuyez dans une autre. En vérité je vous le dis : vous n'en aurez pas fini avec les villes d'Israël avant que soit venu le Fils de l'homme.

 

"Il n'est pas de disciple qui soit au-dessus de celui qui l'instruit, ni de serviteur qui soit au-dessus de son maître. C'est assez pour l'élève d'être comme celui qui l'instruit et pour le serviteur d'être comme son maître. Si on a appelé le maître de maison Beelzéboul, que sera-ce pour les gens de sa maison ! Ne les craignez donc pas, car il n'est rien de voilé qui ne doive être dévoilé, rien de secret qui ne doive être connu.

Ce que je vous dis en cachette, dites-le au grand jour, et ce que vous entendez à l'oreille, publiez-le sur les toits. Ne craignez pas non plus ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent pas tuer l'être; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'être et le corps dans la géhenne.

"Quiconque donc se déclarera pour moi devant les hommes, je me déclarerai aussi pour lui devant mon Père qui est dans les cieux. Mais celui qui m'aura renié devant les hommes, je le renierai aussi devant mon Père qui est dans les cieux.

10 : 40 "Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit reçoit Celui qui m'a envoyé. Celui qui reçoit un prophète en tant que prophète recevra une récompense de prophète; celui qui recevra un juste en tant que juste recevra une récompense de juste.

12 : 8  Le Fils de l'homme, en effet, est maître du sabbat".

23/8 Pour vous, ne vous faites pas appeler "rabbi", car un seul est votre Maître et vous êtes tous frères; ne donnez à personne sur terre le nom de "Père", car un seul est votre Père, celui du ciel; ne vous faites pas non plus appeler "docteur", car il n'est pour vous qu'un docteur, le Messie.

Matthieu 12: 46 Comme il parlait encore aux foules, sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler. Quelqu'un lui dit : "Ta mère et tes frères sont là dehors et ils cherchent à te parler". Mais il répondit à celui qui le lui disait : "Qui est ma mère, et qui sont mes frères"? Et étendant la main vers ses disciples, il dit : "Voici ma mère et mes frères. Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, c'eest lui qui est mon frère et ma soeur et ma mère".

Evangile selon saint Matthieu 13 : 34

Tout cela, Jésus le dit aux foules en paraboles, et il ne leur disait rien sans (user de) paraboles, afin que s'accomplit ce qui avait été dit par le prophète : J'ouvrirai ma bouche pour parler en paraboles; je publierai ce qui est caché depuis la fondation du monde.

Laissant alors les foules, il revint à la maison. Ses disciples s'approchèrent de lui et dirent : "Explique-nous la parabole de l'ivraie dans le champ?

Il répondit  : 'Celui qui sème la bonne semence, c'est le Fils de l'homme, le champ, c'est le monde; la bonne semence, ce sont les fils du royaume, l'ivraie, ce sont les fils du Malin, l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable; la moisson, c'est la fin du monde, les moissonneurs, ce sont les anges.

Tout comme on ramasse l'ivraie pour la mettre au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l'homme enverra ses anges et ils enlèveront de son royaume tout ce qui est occasion de chute et ceux qui commettent l'iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise ardente : là seront les pleurs et le grincement des dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles entende"!

 Actes des Apôtres 2 : 42

Ils étaient assidus aux enseignements des apôtres et aux réunions communes, à la fraction du pain et aux prières. Tout le monde était dans la crainte, car de nombreux miracles et prodiges se faisaient par les apôtres. Tous les croyants vivaient groupés et ils avaient tout en commun. Ils vendaient ce qu'ils possédaient et ce dont ils disposaient, pour en partager (le produit) entre tous, selon les besoins d'un chacun.

Tous les jours, d'un même coeur, ils étaient assidus à fréquenter le Temple et, rompant le pain à la maison, ils prenaient leur nourriture avec joie et simplicité de coeur, louant Dieu et ayant la faveur de tout le peuple. Et le Seigneur augmentait chaque jour la masse de ceux qui étaient sauvés.

Pierre et Jean montaient au Temple à la neuvième heure, (heure) de la prière. Or, il y avait un boîteux de naissance qu'on apportait et qu'on posait chaque jour près de la porte du Temple appelée la Belle (Porte), pour demander l'aumône à ceux qui entraient dans le Temple, quémandait pour avoir une aumône. Pierre, le fixant du regard, ainsi que Jean, dit : 'Regarde-nous!" L'autre tenait les yeux sur eux, s'attendant à en recevoir quelque chose. Mais Pierre (lui) dit : "Je ne possède ni argent ni or; mais ce que j'ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ de Nazareth, marche!"

Et le prenant par la main droite, il le souleva. Instantanément, il eut la plante des pieds et les chevilles solides; d'un bond il fut debout, et il se mit à marcher.

Il entra alors avec eux dans le Temple, marchant, sautant et louant Dieu.

Actes des Apôtres : 5:38

Et maintenant je vous le dis : Ne vous occupez plus de ces hommes et laissez-les. Si c'est là, en effet, une entreprise ou une action montée par des hommes, elle tombera d'elle-même; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourriez les faire disparaître, sans courir le risque de vous être faits les adversaires mêmes de Dieu"........................................................42 Chaque jour, dans le Temple comme dans les maisons, sans arrêt, ils donnaient l'enseignement et annonçaient la Bonne nouvelle de Jésus le Messie.

Actes des Apôtres 13:1

Or, il y avait dans l'Eglise d'Antioche, des prophètes et des docteurs : Barnabé, Simon dit le Noir, Lucien de Cyrène, Manaën, camarade d'enfance d'Hérode le tétrarque, et Saül. Un jour qu'ils célébraient le culte du Seigneur et jeûnaient, l'Esprit Saint (leur) dit : "Mettez-moi à part Barnabé et Saul pour l'oeuvre à laquelle ils sont appelés par moi". Alors, après avoir jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains et les mirent en route.

15:4 Arrivés à Jérusalem, ils furent accueillis par l'Eglise, les apôtres et les Anciens, et ils rapportèrent tout ce que Dieu avait fait avec eux......................;19 C'est pourquoi je suis d'avis qu'on ne tracasse pas ceux d'entre les païens qui se convertissent à Yahweh. Qu'on leur demande seulement d'avoir à s'abstenir des viandes immolées aux idoles, de la fornication, de la chair des animaux étouffés et du sang, car, depuis les temps les plus anciens, Moïse a dans chaque ville des hommes qui le font connaître, puisqu'on le lit dans les synagogues tous les jours de sabbat".

Alors les apôtres et les Anciens avec toute l'Eglise, jugèrent bon de choisir quelques-uns d'entre eux et de les envoyer à Antioche avec Paul et Barnabé : ..................................28 L'Esprit-Saint et nous mêmes avons jugé bon de ne pas faire peser sur vous d'autres obligations que celles-ci qui sont de rigeur : vous abstenir des idolothytes, du sang, de la chair des animaux étouffés et de la fornification. En vous gardant de ces choses, vous agirez bien.

21/26  Alors Paul prit ces hommes le lendemain. Après avoir accompli avec eux les purifications, il pénétra dans le Temple pour faire connaître le terme de la période de purification, l'offrande exigée pour chacun d'eux devant être présentée à ce moment-là.

 

 1ère Aux Corinthiens Chapitre 8 : 1

Pour ce qui concerne les viandes immolées aux idoles, nous avons tous la science, nous le savons.

La science rend  orgueilleux, alors que la charité est constructive. Si quelqu'un croit connaître quelque chose, il ne connaît pas encore la manière de connaître; mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de Lui.

Donc, pour ce qui est de manger des viandes immolées aux idoles, nous savons que pas une idole n'a d'existence de par le monde et qu'il n'est de Dieu que le Dieu unique. En effet, s'il est au ciel ou sur la terre de prétendus dieux, -il existe de la sorte quantité de dieux et quantité de seigneurs, pour nous, en tout cas, il n'est qu'un Dieu Unique, le Père, de qui tout vient, et pour qui nous existons, et qu'un seul Seigneur, Jésus christ, par qui tout existe et nous-mêmes par lui.

9/4 N'avons-nous pas le droit de manger et de boire? N'avons-nous pas le droit d'emmener avec nous une femme chrétienne, tout comme les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas? Ou serions-nous les seuls, Barnabé et moi, à être privés du droit de ne pas travailler? .......................Il est écrit, en effet, dans la Loi de Moïse : Tu ne muselleras pas le boeuf qui foule le grain.

9:13  Ne savez-vous pas que les ministres du temple vivent des biens du temple et que ceux qui assurent le service de l'autel partagent avec l'autel?

Telle est aussi la règle établie par le Seigneur : ceux qui annoncent l'Evangile vivent de l'Evangile.

 10: 25 Tout ce qui se vend au marché, mangez-le sans poser de questions par motif de conscience, car au Seigneur est la terre et tout ce qu'elle renferme.

1ère aux Corinthiens

11/17 En vous donnant ces consigues, voici (un point) sur lequel je n'ai pas de louanges à vous faire : vos assemblées tournent non au mieux, mais au pire.

Tout d'abord, en effet, j'apprends que lorsque vous tenez des assemblées, il se forme parmi vous des groupes séparés, ce que je crois en partie, car il faut bien qu'il y ait des divisions parmis vous pour qu'on distingue ceux qui parmi vous sont gens vertueux.

Quand donc vous vous réunissez en commun, ce (que vous faites) n'est pas manger le repas su Seigneur.

Chacun, en effet, commence par prendre son propre repas en le mangeant, et l'un a faim tandis que l'autre est ivre. N'avez-vous donc pas vos maisons pour (y) manger et boire? Ou bien méprisez-vous l'assemblée de Yahweh, et voulez-vous faire honte à ceux qui n'ont rien? Que vous dirai-je? Vous faire des louanges? Sur ce point, je ne vous en fais pas.

Pour moi, en effet, voici ce qui m'est venu du Seigneur, et que je vous ai transmis : Le Seigneur Jésus, en la nuit où il fut  livré, prit du pain et, après avoir rendu grâces, il le rompit en disant : "Ceci est mon corps, (livré) pour vous; faites ceci en souvenir de moi". De même, après le repas, il prit la coupe en disant : "Cette coupe est la nouvelle alliance dans mon sang; faites cela, chaque fois que vous la boirez, en souvenir de moi". Chaque fois, en effet, que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il revienne.

Aussi, celui qui mangera ce pain ou boira la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. A chacun donc de s'examiner soi-même avant de manger de ce pain et de boire de cette coupe, car celui qui mange et boit mange et boit sa propre condamnation, s'il n'a pas égard au corps (du Seigneur). C'est pourquoi il est parmi vous quantité de malades et d'infirmes et bon nombre de morts. Si nous savions porter un jugement sur nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. Mais le Seigneur, en nous jugeant, nous corrige, pour que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.

Ainsi donc, mes frères, quand vous vous réunissez pour le repas (du Seigneur), attendez-vous les uns les autres. Si quelqu'un a faim, qu'il mange chez lui, en sorte que vos réunions n'amènent pas votre condamnation.

 2ème Aux Corinthiens 6 : 14

Ne formez pas avec des incroyants un attelage disparate. En effet, quels rapports peuvent exister entre la justice et l'iniquité, ou quelle union entre la lumière et les ténèbres? Quel accord entre le Christ et Bélial, ou quelle part pour le croyant avec l'incroyant?

Quelle entente entre le temple de Yahweh et les idoles? Car nous sommes, nous, le temple du Dieu vivant, comme Yahweh l'a dit : J'habiterai au milieu d'eux et J'y circulerai; Je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. C'est pourquoi, sortez de ce milieu et tenez-vous à l'écart, dit le Seigneur. Ne touchez rien d'impur, et Moi, Je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit l'Eternel Tout-Puissant.

2ème Aux Corinthiens 11 : 2

Je ressens pour vous une jalousie divine. C'est que je vous ai fiancés à un seul époux, le Christ, pour vous présenter (à lui) comme une vierge pure. Mais je crains qu'à l'exemple d'Eve, séduite par le serpent astucieux, vous ne laissiez vos pensées se corrompre et perdre la simplicité et la pureté que demande le Christ.Si le premier venu, en effet, (vous) prêchait un Jésus autre que celui que nous (vous ) avons prêché, ou si vous receviez un Esprit autre que celui que vous avez reçu, ou un Evangile autre que celui que vous avez accueilli, vous le supporteriez fort bien. .................................................;13 Ces gens-là sont de faux apôtres, des ouvriers qui trompent, déguisés en apôtres du Christ. Rien d'étonnant à cela : Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Ce n'est donc pas merveille que ses ministres aussi se déguisent en ministres de la justice. Pour eux, la fin sera comme les oeuvres.

Je le répète : qu'on ne me prenne pas pour un fou ! Sinon, acceptez-moi comme tel, et que je puisse, moi aussi, me glorifier un tant soit peu. Ce que je vais dire, je ne le dirai pas d'après le Siegneur, mais comme en un accès de folie, avec une telle assurance d'avoir de quoi me glorifier, moi aussi.

Volontiers, en effet, vous supportez des fous, vous qui êtes gens sensés. Oui, vous supportez qu'on fasse de vous des esclaves, qu'on vous dévore, qu'on vous pille, qu'on vous traite avec arrogance, qu'on vous soufflette. Je le dis à ma honte : on croirait que nous avons été faibles.

Aux Galates 1 : 6

Je m'étonne que si vite vous abandonniez celui qui vous a appelés par la grâce du Christ pour passer à un autre évangile. Ce n'en est pas un autre; il y a seulement des gens qui vous troublent et qui veulent bouleverser l'évangile du Christ. Eh bien ! si jamais quelqu'un, fût-ce nous-même, fût-ce un ange venu du ciel, vous prêchait un évangile autre que celui que nous avons prêché, qu'il soit anathème ! Nous l'avons déjà dit, je le redis à cette heure : si quelqu'un vous prêche un autre que celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème !

 

1:11 Sachez-le donc, frères, l'évangile que je vous ai prêché ne doit rien à l'homme. Ce n'est pas non plus de l'homme que je l'ai reçu ou appris : c'est Jésus Christ qui me l'a révélé.

 

 

Aux Ephésiens 6: 10

Au reste, devenez vaillants dans le Seigneur, et par sa force souveraine. Revêtez l'armure de Yahweh pour pouvoir tenir contre les manoeuvres du diable. Il ne s'agit pas pour nous, en effet, de lutter contre des hommes, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les Souverains de ce monde ténébreux, contre les esprits mauvais qui sont dans les airs.

Passez donc l'armure de Yahweh pour qu'au jour mauvais vous puissiez résister et, au terme de l'action, demeurer debout. Donc debout ! Autour des reins, le ceinturon de la vérité; sur vous, la cuirasse de la justice; aux pieds, pour chaussures, l'ardeur à annoncer l'évangile de la paix; toujours en mains le bouclier de la foi, sur lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du Malin; prenez encore le casque du salut et le glaive de l'Esprit, qui est la parole de Yahweh.

 Aux Colossiens 2 :4 Je dis cela pour que personne ne vous trompe par des discours spécieux.

6 Que votre conduite dans le Christ Jésus, le Seigneur, soit conforme à ce que vous avez appris de lui. Soyez enracinés en lui, bâtis sur lui, consolidés dans la foi telle qu'on vous l'a enseignée; multipliez vos actions de grâces. Veillez à ce que nul ne vous séduise par la philosophie et de vaines tromperies, qui relèvent d'une tradition tout humaine, des éléments du monde et non du Christ. ............................

16 Que personne donc ne se fasse votre juge pour le manger ou pour le boire, ou pour des questions de fêtes, de nouvelles lunes ou de sabbats; tout cela n'est que figure de choses à venir; la réalité est dans le Christ. Que nul ne prétende vous disqualifier en se réclamant de l'humilité et du culte des anges, de ce qu'il a contemplé dans l'initiation, alors qu'avec son entendement charnel il est gonflé d'une vaine suffisance et qu'il n'adhère pas à la tête, de qui le corps tout entier, équipé d'articulations et de ligaments, qui en assurent la cohésion, tire la croissance voulue par Yahweh.

Si vous êtes morts avec le Christ aux éléments du monde, pourquoi vous laisser imposer des préceptes comme si vous viviez dans le monde : "Ne prends pas. - Ne goûte pas.- Ne touche pas"? Autant de choses qui tombent avec l'usage, à la manière des commandements et des enseignements humains. Ces choses, certes, peuvent passer pour de la sagesse en tant que culte volontaire, humilité, ascétisme corporel, mais elles n'ont d'autre valeur que de servir à la satisfaction de la chair.

Si donc vous êtes ressuscités avec le Christ, cherchez les choses d'en haut : c'est là qu'est le Christ, assis à la droite de Yahweh. Ayez  le sens des choses d'en haut, non de celles de la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est (une vie) cachée en Yahweh avec Jésus. quand aura lieu la manifestation de Jésus qui est notre vie, alors aura lieu aussi la vôtre, en union avec lui dans la gloire........16 Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse. En toute sagesse instruisez-vous et avertissez-vous réciproquement. Avec des psaumes, des hymnes, des cantiques spirituels, chantez de tout coeur votre reconnaissance à Yahweh. Et quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, rendant grâces par lui à Yahweh le Père.

4:5 Conduisez-vous avec sagesse vis-à-vis de ceux du dehors, tirant parti de l'occasion. Que votre parole soit toujours aimable, assaisonnée de sel, si bien que vous sachiez comment vous devez répondre à chacun.

Aux Thessaloniciens II 2 :1

Nous vous le demandons, frères, pour ce qui est de la venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre réunion avec lui : ne perdez pas si vite la raison, ne vous laissez pas non plus alarmer par une révélation de l'Esprit ou une parole ou une prétendue lettre de nous, présentant le Jour du Seigneur comme imminent. Que personne ne vous trompe en aucune manière : il faut d'abord que soit venue l'apostasie et que soit apparu l'homme d'iniquité, le fils de la perdition, l'adversaire, celui qui se dresse contre tout ce qui est appelé dieu ou est adoré, jusqu'à siéger dans le temple de Yahweh, en proclamant être lui-même Dieu.

Ne vous souvient-il pas que je vous disais cela quand j'étais encore chez vous? Et à présent, vous savez ce qui fait obstacle, pour qu'il se manifeste à son heure. Déjà, en effet le mystère d'iniquité est en action.

Que seulement disparaisse celui qui fait obstacle présentement, et alors se manifestera l'Inique, que le Seigneur Jésus fera disparaître par le souffle de sa bouche et qu'il anéantira par l'éclat de sa venue. La venue de l'Inique (s'accompagnera), sous l'action de Satan, de toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges trompeurs, ainsi que de toutes les séductions qu'offre le mal à ceux qui se perdent pour n'avoir pas accueilli l'amour de la vérité qui les eût sauvés. Et voilà pourquoi Yahweh leur envoie une puissance active d'égarement qui les porte à croire au mensonge, afin que soient condamnés tous ceux qui n'auront pas cru à la vérité, mais se seront complus dans le mal........................................................;15 Ainsi donc, frères, tenez ferme et gardez les traditions que nous vous avons enseignées soit de vive voix, soit par lettre. Et que notre Seigneur Jésus Christ Lui-Même et Yahweh, notre Père, qui nous a aimés et nous a donné par sa grâce réconfort éternel et belle espérance, réconfortent vos coeurs et les affermissent en toute bonne oeuvre et parole. .......................................;;

3:3 Fidèle est le Seigneur qui vous affermira et vous gardera du Malin. Nous avons confiance en vous dans le Seigneur : ce que nous vous prescrivons, vous le faites et le ferez. Que le Seigneur dirige vos coeurs sur la voie de l'amour de Yahweh et de la constance du Christ!

 

 

 Suite !

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site