Le Quirinal !

 

Le Quirinal (en latin : Quirinalis Collis , en italien : Quirinale) est la plus élevée des sept collines de Rome, et aussi la plus au nord.

La colline aurait été naguère habitée par les sabins qui y auraient élevé un autel (situé près de la Porte Quirinal) en l'honneur de l'une de leurs divinités Quirinus, dieu de la guerre personnifié par une lance ou une pique (quiris est mot sabin désignant une lance). D'autres versions notent que le nom de la colline pourrait provenir de quernus (chêne).

C'est une bande de terre irrégulièrement étroite de deux kilomètres de long, séparée du Viminal par une dépression. Il y avait une dépression assez profonde entre le Capitole et le Quirinal, qui fut creusée lors de la construction du forum de Trajan, symbolisée par la colonne Trajane.

Lors de la division de la ville en régions par Auguste, le Quirinal se trouva dans la région VI - Alta Semita, nom provenant de la rue principale qui existait le long de l'arête de la colline.

De nombreux temples furent érigés sur le Quirinal, qui est devenu l'une des principales zones de résidence pour les riches citoyens.

Dessin de la colline du Quirinal, par Luigi Rossini, 1827

C'est au Palais du Quirinal que résident les Présidents de la République italienne. Par métonymie, il désigne donc la Présidence.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Andr%C3%A9_du_Quirinal 

Saint-André du Quirinal (en italien Sant'Andrea al Quirinale) est l'église du séminaire jésuite sur la colline du Quirinal à Rome.

Le Bernin en dessine les plans et De Rossi en réalise la construction qui s'étend sur une période de vingt ans entre 1658 et 1678. Le site était auparavant occupé par une église du XVIe siècle. Le nouvel édifice est commandé par le pape Alexandre VII et le cardinal Camillo Pamphili. Il est généralement considéré comme l'un des chefs d'œuvres de l'architecture baroque italienne et Le Bernin lui-même le voyait comme sa seule œuvre architecturale parfaite.

Le plan est elliptique, l'entrée et le maitre-autel étant placés dans l'axe le plus court de l'ellipse. Le portail d'entrée, avancée semi-circulaire sur la façade, porte les armes de Camillo Pamphili qui avait avancé les fonds pour sa construction.

On doit la décoration intérieure, en stucs à Antonio Raggi et ses élèves, sur les dessins du Bernin. Le Martyre de saint André par Guillaume Courtois, dit Il Borgognone, est placé au-dessus du maitre-autel. Les chapelles latérales abritent des toiles de Baciccio.

Charles-Emmanuel IV de Sardaigne est enterré dans l'une des chapelles latérales, de même que saint Stanislas Kostka, dont le tombeau, en marbres de différentes couleurs, donne l'illusion de la réalité. Il s'agit d'une œuvre de Pierre Le Gros le jeune (1703).

Actuellement, le Titulus S. Andreae in Quirinali, prêtre-cardinal de l'église, est occupé par le cardinal Adam Kozlowiecki.

 

 

 

Façade de Sant'Andrea al Quirinale avec les armes du cardinal Pamphilj.

 

Intérieur : maitre-autel et coupole elliptique.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×