Enoch et Elie ??

http://forumarchedemarie.forumperso.com/t1581-prophetie-sur-les-apotres-des-derniers-temps

« Mais voilà Énoch et Elie remplis de l'Esprit de DIEU ; ils prêcheront etc. » Ce paragraphe relatif à Énoch et Elie revient ou plutôt poursuit cette description des Apôtres des derniers temps, dont la manifestation sera si extraordinaire. Dans les paragraphes précédents, il était question des simples « soldats ». Ici, la Très Sainte Vierge Marie nous en montre les chefs. Énoch et Elie sont dits « remplis de l'Esprit de DIEU ». En vérité, on ne saurait mieux caractériser les chefs des Apôtres des derniers temps : ce trait sera en effet leur principale marque. Tout Apôtre sera en fait rempli de cet Esprit par l'action de la Très Sainte Vierge Marie. Prêchant avec Sa force « qui sera celle de DIEU » ils ne pourront que surpasser par l'exposé de la véritable Religion le spiritualisme maudit de la Bête et montrer la Très Sainte Vierge Marie aux âmes.
Il en résultera que « les hommes de bonne volonté croiront en DIEU et beaucoup d'âmes seront consolées ». Ce sera celles qui, sans avoir la force de témoigner ouvertement devant la Bête n'auront cependant pas abdiqué en leur for interne la Foi et le culte du Vrai DIEU. Ce qui suit est tout aussi consolant car il est annoncé qu'Énoch et Elie « feront de grands progrès par la vertu du Saint-Esprit » pour briser l'emprise maléfique de l'Antéchrist sur les âmes et ramener un certain nombre de brebis égarées au Bercail.
A cet effet, leur parole sera comme « du feu qui sort de leur bouche et qui dévore leurs ennemis »[7]. Outre les pouvoirs « de fermer le ciel pour qu'il ne tombe pas de pluie durant les jours prédits par eux, de changer les eaux en sang et de frapper la terre de toutes sortes de plaies autant de fois qu'ils le voudront » [8] – ce qui sera grandement nécessaire face aux prodiges de l'Antéchrist et la folie des impies –, ils auront certainement un grand pouvoir d'exorcisme contre les illusions spiritualistes de l'Antéchrist, pour briser ainsi sa misérable séduction auprès des âmes faibles.
Évidemment, par rapport à l'ensemble de l'humanité, ce ne sera que le petit nombre, qui au temps même où l'Antéchrist régnera, reviendra dans l'Amour de DIEU et du prochain. Mais enfin, il est extrêmement encourageant de penser que le Bon DIEU ne laissera pas les âmes de bonne volonté, plongées de par leur contexte social et culturel dans l'ignorance invincible, aux mains de l’Antéchrist, et de ce fait, dans l’impossibilité de se sauver.

 Énoch et Elie (...) condamneront les erreurs diaboliques de l'Antéchrist. » C'est la dernière phrase sur le mystère des Apôtres des derniers temps, et elle est celle de leur victoire : elle nous remplit de joie parce que les deux Témoins de DIEU rendront la situation de l'Antéchrist moralement insupportable. La condamnation de ses erreurs diaboliques lui sera en effet un tourment continuel, un empêchement permanent d'établir sur toutes les âmes son misérable spiritualisme. Il ne pourra « triompher » que lorsqu'il aura réduit au silence Énoch et Elie, c'est-à-dire seulement à la toute-fin de son règne, seulement pendant trois jours et demi, mesure de temps à prendre ici au pied de la lettre, soit 84 heures.
[Car si l'Histoire est elle-même ordonnée selon les « 3 temps 1/2 » eschatologiques sans cesse mentionnés dans la Sainte-Écriture, ce « temps » se raccourcit plus l'Histoire arrive à son terme, pour prendre à la toute-fin une dimension humaine dont tout le monde prendra conscience : le « temps », dans la grande semaine de 7000 ans, c'est mille ans (4000 ans du Père – 2 temps – ; 2000 ans du Fils –1 temps –: et 1 000 ans du Saint-Esprit – 1/2 temps –); dans le règne de l' Antéchrist, c'est un an ( 1 260 jours = 3 ans 1/2); et pour la mort d'Énoch et Elie, c'est un jour (3 jours 1/2, tout cela réalisant à la lettre la parole de Saint Pierre : « II y aune chose que vous ne devez pas ignorer [!], mes bien-aimés, qui est qu'aux yeux du Seigneur un jour est comme mille ans, et mille ans comme un jour. »[9]]

 Alors seulement, « les habitants de la terre » – les impies – pourront se réjouir – avec l'Antéchrist –sur leur sort et (...) des gens de tout peuple, de toute tribu, de toute langue et de toute nation regarderont leurs cadavres pendant trois jours et demi, s'envoyant des présents mutuellement, car ces deux prophètes auront fait [leur] tourment »[10]. Jusqu'à notre époque, ces versets étaient irréalisables autant qu'incompréhensibles : comment des gens de toute nation, de toute tribu, de toute langue pourront-ils regarder en trois jours et demi les cadavres des Hérauts de DIEU ? Mais – et c'est encore une preuve que l’Apocalypse ne trouve son accomplissement qu'à notre époque –, à l'heure actuelle de mondovision par satellite et avec les écrans de télévision universa¬lisés, la question ne se pose plus.
Pourtant, leur « triomphe » leur restera dans la gorge, car non seulement « après ces trois jours et demi, un souffle de vie venant de DIEU entrera en eux et ils se mettront sur leurs pieds, ce qui causera une grande frayeur à ceux qui les regarderont »[11], mais par-là, Énoch et Elie seront les premiers ressuscités de cette cohorte de saints morts depuis Abraham qui doivent venir (enfin !) régner sur terre, d'une manière mystique bien sûr, en compagnie des saints-anges : on comprend l'affreuse confusion des impies qui par «la résurrection des morts et des justes » auront singé cette première résurrection spécifique au Règne Spirituel du Christ, et que son Apparition sur les nuées APRES les « 3 jours de ténèbres » doit manifester à la terre.
Or, pour magnifier la récompense d'Énoch et Elie avec les Apôtres des derniers temps qui seront martyrisés par la Bête, et en même temps par une punition toute spéciale et particulièrement cruelle à l'iniquité des impies, Énoch et Elie se manifesteront AVANT le Règne dans leur condition de « première résurrection » !!! ... Et par là même, ils déclencheront le dénouement final, c'est-à-dire les « 3 jours de ténèbres ».
Cependant, la prédication des deux Témoins et des Apôtres des derniers temps ayant continué presque jusqu'à l'ultime Fin, il est permis de penser qu'elle touchera un certain nombre d'impies qui périront toutefois lors du déluge de feu et des « 3 jours de ténèbres », mais qui, dans les ultimes moments, sauront faire un retour sur eux-mêmes et éviteront ainsi l'enfer éternel. C'est ce qui a eu lieu lors du Déluge d’eau[12], on peut penser qu'il en sera de même pour le Déluge de feu...

 http://forumarchedemarie.forumperso.com/t1581-prophetie-sur-les-apotres-des-derniers-temps

 

 Commentaires personnels : Réveillez-vous, les démons du sacré coeur, Marie, la divine épouse de l'Esprit Saint et le Jésus du Sacré Coeur, sèment la CONFUSION, ils assimilent Enoch et Elie, les Témoins de Yahweh et de Yeshouah avec les apôtres des derniers temps, consacrés à cette Marie du sacré coeur et à ce Jésus du sacré coeur.

Les 2 témoins de Yahweh sont sur les lieux, vous les reconnaîtrez aisément par l'Oeuvre que Yahweh, Lui-même a entrepris depuis 21 ans.

Ces 2 témoins de Yahweh sont guidés par l'Esprit Saint de Yahweh, et la Voix des Sept tonnerres, qui est la Voix de Yahweh Lui-Même.

Ces démons ont déjà tout annoncé à l'avance, tous leurs projets et ce qu'ils mettraient en oeuvre !!

C'est une apparition de la Vierge Marie à Agion Oros qui disait que c'est l'Apôtre Luc qui a peint la première icône. Cette apparition est un démon qui a étendu le culte des icônes. Ainsi que le dogme de corédemptrice, etc.

Mère de Yahweh, comme si Yahweh avait une mère, où cela est-il écrit dans la Bible, puis il s'étonne que Yahweh envoya le Prophète Mohammad pour leur rappeler qu'il n'y a de Dieu que Dieu et pas d'images !! Il est véridique qu'une femme écrasera la tête du serpent antique, comme mentionné dans Genèse, Isaïe et l'Apocalypse. Mais ce ne sera pas cette femme diabolique lumineuse. Que du contraire, cela fait longtemps que ce démon, cette femme, cette Marie du sacré coeur et ce Jésus du sacré coeur opèrent de grands dégâts spirituels sur terre.

IL EST IMPERATIF DE REVENIR A LA PAROLE DE YAHWEH ET DE L'ELU, EMMANUEL, MEDITER LA BIBLE, ANCIEN ET NOUVEAU TESTAMENT !! ET PRIEZ YAHWEH QU'IL VOUS ACCORDE DE DISCERNER LES ECRITURES AFIN DE COMPARER SI CE QUE CERTAINS VOUS RACONTENT CORRESPOND AUX SAINTES ECRITURES, QUI EST LA PAROLE DE YAHWEH, LE SEIGNEUR DES ESPRITS, ET L'ELU, LE FILS DE L'HOMME, YESHOUAH !!

 http://prophetesetmystiques.blogspot.com/search/label/ROSALIE%20P%C3%9CT

«De même que les vertus de Marie sont restées cachées à cause de son humilité, par exemple à l'occasion de la Purification, puisqu'elle-même ne les extériorise pas, ainsi ses souffrances demeurèrent voilées. Ni plainte ni récrimination : elle les acceptait toutes, les accueillant toutes sans en perdre une seule , les aimant, adorant en elles la volonté de Dieu qui était sa vie. Cette adhésion à ma volonté adorable qu'elle pratiqua après mon Ascension, fut particulièrement intime, au cours de sa vie de souffrances sans nom, durant le martyre de mon absence et parmi les crucifiements de sa solitude. Adhésion, simplification, unification très élevée et très étroite de nos volontés, de mes vouloirs dans ses martyrs, soumission et parfaite conformité à mes désirs et à mes desseins de l'immoler, telle fut alors la forme de la vie de Marie. Telle fut son adhésion sublime, très sainte et divine qui la maintenait absorbée dans ma volonté qui la conduisait par les voies d'humiliation, de souffrance, de déchirement du coeur dan l'amour même. On ne peut pas apprécier en Marie son titre de Reine des Martyrs, parceque l'homme demeure très loin de comprendre son amour.»

Marie est co-rédemptrice, Mère de la Rédemption parce qu'elle est la Mère de Jésus, Mère de
 «Yahveh qui sauve»
Vénérable Concepción Cabrera De Armida (surnommée LA GRANDE CONCHITA) (1862/1937)

 

 http://prophetesetmystiques.blogspot.com/search/label/ICONOCLASME

 

1er SIECLE

 

 

 

 

 


SAINT LUC
Le plus ancien témoignage écrit(et il en existe d’autres), rapportant que saint Luc a peint les traits physiques de NotreDame, remonte à 520 environ, ce qui n’est pas si mal si l’on songe que la plupart des documents des auteurs latins que nous possédons aujourd’hui remontent au neuvième, dixième ou onzième siècle. Il s’agit du témoignage de Theodorus lector, lecteur à Sainte Sophie de Constantinople qui écrit :
«Eudoxie envoya à Pulchérie, de Jérusalem, l’image de la Mère de Dieu qu’a peinte l’évangéliste Luc» (Theodorus Lector, Historia Ecclesiastica, 1,5 – in Patrologia Graeca : LXXXV, 165).
Eudoxie était la femme de l’empereur régnant d’Orient Théodose II (401-450) et Pulchérie, la sœur de ce même empereur.
La première s’était rendue en Terre Sainte pour accomplir un vœu et puisqu’il est connu par ailleurs qu’elle était de retour à Constantinople en 439, le mot «envoya» implique que l’image arriva à Constantinople avant cette date.  Sainte Pulchérie avait fait construire trois églises à Constantinople et dans la plus importante, celle des Hodigoi, elle fit installer avec honneur le portrait envoyé par sa belle sœur et appelé dès lors Hodigitria.

D’autres sources nous informent que cette image
était peinte à l’encaustique sur une grande et lourde planche de bois et qu’il y a eu lieu de penser qu’il s’agissait d’une de ces imagines clipeatae, si appréciées à l’époque impériale, qui consistaient en une pièce de bois ronde portant la tête seule, peinte plus grande que nature. Il semble ajoute-t-elle qu’à Constantinople elle ait été « complétée » par des artistes locaux qui auraient inséré ce visage dans un tableau plus important comprenant aussi l’enfant Jésus.
Vénérée avec une intense dévotion par des foules venues même de Russie, d’Egypte ou de la Péninsule Ibérique, elle fut jusqu’en 1453 protagoniste de rites particuliers et couverte d’honneurs. A cette date les Turcs, ayant pris Constantinople, la brisèrent à coups de hache et la jetèrent dans les eaux du Bosphore. Heureusement diverses copies en avaient été faites.
L’une d’elles «la Vierge de la Passion» œuvre de l’artiste Grégoire est vénérée à Moscou et a été l’objet de miracles, mais la plus célèbre au monde est l’image connue sous le nom de «Notre Dame du Perpétuel Secours» aujourd’hui à l’église Saint Alphonse à Rome où elle est arrivée à la suite d’un nombre extraordinaire de prodiges, cause et conséquence de miracles exceptionnels que nous rapporte l’abbé Nicolas Pinaud dans le numéro 41 du «Sel de la Terre».
Selon des traditions, Saint Luc a peint à trois reprises la Vierge, ouvrant la voie aux icônes peintes. C’est à l’une de ces icônes, acquise en Palestine par la femme de Théodose II et rapportée à Constantinople, que remonterait le type, très populaire, de la «Vierge Hodigitria», Vierge qui indique la Voie (le Christ enfant sur le bras gauche, la main droite ramenée devant le buste, désignant le Christ).

Plusieurs icônes sont traditionnellement attribuées à Saint Luc. Entre autres, les icônes Russes de la Vierge de Vladimir, de Jérusalem, de Tikhvine, de Smolensk, ainsi que, en Pologne, la Vierge de Czestochowa. Les icônes russes de la Vierge correspondent à des compositions iconographiques différentes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site