Discerner les esprits ? Un témoignage intéressant !!

http://forumarchedemarie.forumperso.com/t4447-le-discernement-des-esprits

La Bible

J’ai personnellement touché du doigt la réalité des forces du mal. Les avertissements donnés là-dessus dans la Bible ne sont pas le produit d’un passé lointain et borné, mais restent d’une douloureuse actualité. Pour les adeptes du Nouvel-Âge, le critère est, comme nous l’avons dit plus haut, que les esprits-guides sont des entités supérieures et porteuses de lumière, donc des esprits bienveillants. Un jour, en parlant avec Jomanda, je lui ai demandé : « Comment savez-vous que vous avez contacté de bons esprits et non des mauvais? » Elle a répondu : « Ce sont des esprits d’un rang très supérieur. » « Mais, insistai-je, cela ne veut rien dire. La Bible enseigne que le démon aussi faisait partie des hiérarchies supérieures. » Jomanda est alors entrée dans une colère terrible, alors que je voulais seulement lui montrer qu’elle n’avançait pas un critère valable selon la Bible. Satan était un archange de haut rang et saint Paul nous avertit que ce même Satan peut imiter les miracles de Dieu (2 Cor 11, 14). L’Ancien Testament donne un exemple saisissant du combat entre les vrais prophètes de Dieu et les faussaires du diable : «Et le Seigneur dit à Moïse et à Aaron : ‘Quand Pharaon vous dira : Montrez des signes, tu diras à Aaron : Prends ta verge et jette-la devant Pharaon; et elle sera changée en serpent’. Moïse donc et Aaron, étant entrés auprès de Pharaon, firent comme avait ordonné le Seigneur : Aaron jeta la verge devant Pharaon et ses serviteurs, et elle fut changée en serpent. Mais Pharaon appela les sages et les magiciens; et ils firent eux aussi pareillement par les enchantements égyptiens et par certains secrets. Ils jetèrent chacun leur verge et elles furent changées en serpents; mais la verge d’Aaron dévora leurs verges.» (Exode 7, 8-12)
Comme nous l’avons dit ailleurs, le professeur Tenhaeff croyait que les saints faisaient les mêmes miracles que les magiciens et les sorciers. En apparence, le geste d’Aaron et celui des sorciers égyptiens se ressemblaient exactement. Cependant, ces deux actes extraordinaires venaient de sources entièrement différentes : Moïse et Aaron ont accompli un miracle au nom de Dieu, alors que les sorciers égyptiens devaient leur prodige à leurs idoles. Une différence fondamentale séparait l’action de Dieu et celle des idoles, puisque le bâton d’Aaron a avalé ceux des sorciers. Dans cette situation, Dieu nous montre qu’Il est le Vainqueur et donc plus puissant que les forces démoniaques. Parallèlement, Jésus nous avertit que les gens qui sont sous l’influence d’esprits malins peuvent faire des choses étonnantes.
Satan a introduit la maladie et la destruction dans le monde, comme en témoignent les souffrances et les malheurs de Job. Dieu a permis à Satan de mettre Job à l’épreuve; c’est pourquoi ce dernier s’est assis au milieu des cendres, couvert des pieds à la tête de douloureux ulcères (Job 2, 7). Il était dans un état si lamentable que ses amis ne le reconnaissaient pas. Tel est l’horrible travail de Satan.
Jésus-Christ parle aussi de l’emprise de Satan dans le cas de certaines maladies.
«Or Jésus enseignait dans leur synagogue les jours du Sabbat. Et voici venir une femme qui avait un esprit d’infirmité depuis dix-huit ans; et elle était courbée et ne pouvait aucunement regarder en haut. Jésus, la voyant, l’appela et lui dit : Femme, vous êtes délivrée de votre infirmité. Et il lui imposa les mains, et aussitôt elle se redressa, et elle glorifiait Dieu.

Or le chef de la Synagogue prit la parole, s’indignant que Jésus l’eût guérie pendant le Sabbat; et il dit au peuple : Il y a six jours pendant lesquels on doit travailler; venez donc ces jours-là vous faire guérir, et non pas le jour du Sabbat. Mais le Seigneur lui répondant, dit : Hypocrites, chacun de vous ne délie-t-il pas son boeuf ou son âne de la crèche le jour du Sabbat, pour les mener boire? Et celle fille d’Abraham que Satan a liée voici dix-huit ans, ne fallait-il pas qu’elle fût délivrée de ses liens le jour du Sabbat?» (Luc 13, 10-16)
Satan peut même causer des maladies mentales, car Job souffrait aussi d’agitation intérieure (Job 3, 26). Cette agitation intérieure, très répandue aujourd’hui, pose un grand problème. Le Malin peut aussi posséder un homme, le rendre fou, et lui arracher son humanité pour le réduire à l’état de bête.
«Et ils vinrent de l’autre côté de la mer dans le pays des Géraséniens. Et comme Jésus sortait de la barque, tout à coup, accourut à lui d’au milieu des sépulcres, un homme possédé d’un esprit impur, lequel habitait dans les sépulcres; et nul ne pouvait le tenir lié, même avec des chaînes. Car souvent, serré de chaînes et les pieds dans les fers, il avait rompu ses chaînes et brisé ses fers, et personne ne pouvait le dompter. Et sans cesse, le jour et la nuit, il était parmi les tombeaux et sur les montagnes, criant et se meurtrissant avec des pierres.» (Marc 5, 1-5)

Satan peut donc infliger aux humains d’indicibles souffrances. Apparemment, toutefois, il peut aussi leur donner de la chance et les guérir de façon prodigieuse. Comment cela est-il possible ? Nous associons toujours le travail de Satan à la mort et à la destruction, mais que dire des guérisons ? Il convient de rappeler que Satan n’était pas mauvais à l’origine; au contraire, il faisait partie des plus hautes hiérarchies angéliques et avait, de ce fait, reçu de Dieu de très grands dons et pouvoirs. La force et l’énergie qu’il a reçues du Père, il les utilise, depuis sa chute, pour le malheur des hommes. Et comme cette puissance lui vient initialement du Créateur, il sait imiter Ses merveilles et, dans une certaine mesure, opérer des guérisons prodigieuses. En outre, il peut inspirer de très belles oeuvres d’art et des livres fascinants. À ceux qui se prosternent devant lui, a-t-il dit à Jésus au désert, il donne les royaumes du monde et la gloire (Matthieu 4, 8-9).
L’homme qui entre dans l’orbite des pouvoirs diaboliques peut accomplir des choses impossibles à l’homme normal. On a vu des possédés briser leurs chaînes par la force préternaturelle de l’esprit qui les habite. Tout paraît bon au début. On a l’impression d’avoir subi une influence bénéfique et reçu des dons particuliers, mais la fin de l’histoire est toujours très amère. Derrière les « cadeaux » qu’il concède aux humains, Satan cache l’intention de s’attacher leur âme pour l’emporter en enfer. Cette ruse n’est pas tout de suite évidente, puisqu’il se présente comme un ange de lumière. Souvenons-nous que les démons savent faire bonne impression au début et que c’est bien plus tard qu’ils laissent tomber leurs masques.

Les effets

Quand je suis partie en Inde, j’étais encore jeune et naïve. Je ne savais pas que les puissances du mal pouvaient nous tendre des pièges. Il en est de même aujourd’hui avec beaucoup d’âmes qui se jettent dans le paranormal sans même en soupçonner les dangers. Parfois, c’est seulement sur son lit de mort qu’un homme prend finalement conscience qu’il « s’est fait avoir » par le démon. Rolf Wennekes a vu des maîtres de méditation transcendantale mourir effrayés, angoissés et révoltés.
C’est au bout d’un certain temps que l’on se rend compte de l’action de Satan : on souffre de troubles psychiques, comme l’angoisse, la dépression ou les tendances suicidaires. Le mal de tête peut sembler guéri à prime abord, mais après, le voilà qui revient, souvent beaucoup plus fort, avec des troubles psychiques. Mais l’effet le plus grave de l’action noire du diable est l’apparition de blocages spirituels qui mettent dans l’impossibilité de croire en Jésus-Christ. C’est à ce stade que l’on est très réellement lié et, dans les pires des cas, possédé, entièrement sous emprise, comme l’homme de Gérasée.

Convictions, numéro 27, novembre - décembre 2010 23

 

 

 Suite !!

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×