Dieu ou diable ?? Signe sur le front révélé !! SCEAU ET SIGNE QUI MARQUE LE FRONT EST LA SAGESSE, DONT LE TEMPLE SERA DÛMENT ET PUBLIQUEMENT ADORé !

http://prophetesetmystiques.blogspot.com/2010/01/propheties-teresa-helena-higginson.html

Son second poste, après Bottle, fut d’enseigner à Ste-Marie de Wigan. Là, elle connut de fortes attaques du démon très contrarié de la voir accepter mortifications et stigmates. Theresa écrit :

 
«C’était le vendredi matin de la Semaine de la Passion, lorsque mon Seigneur, le Dieu Tout-Puissant, m’accorda la faveur d’imprimer sur mon corps Ses cinq Plaies sacrées. Je le suppliai de n’en point laisser paraître les traces, mais si possible, de me faire souffrir davantage.»
 
 
Le dimanche de la Passion 1874, elle reçu le stigmate de la Couronne d’épines ; plus tard, ce fut l’anneau des fiançailles mystiques dans la nuit du 23 au 24 octobre 1887.
 
En la fête du Sacré-Coeur de 1879, Teresa fait allusion pour la première fois à la grande dévotion qui doit :
  • Résumer tous les hommages dus à la Sainte Humanité,
  • Etre le remède à l`orgueil intellectuel, grand mal de notre temps,
  • Couronner enfin la dévotion au Sacré-Coeur. 
  •  
  •  PRIERE DE TERESA HIGGINSON POUR LA DIFFUSION DE LA DEVOTION AU CHEF SACRE DE JESUS
  •  
  • «O Sagesse du Chef Sacré, guidez-nous dans toutes nos voies.»
    « O Amour du Sacré-Coeur, consumez-nous par votre feu.»
  • (Invocations préférées de Teresa Higginson) Imprimatur + Clément, évêque d'Aire et de Dax
     
    Sagesse infinie, Amour immense, Vos Voies sont insondables. Faites, Seigneur que, suivant Votre Désir, Votre Chef Sacré, Temple de la divine Sagesse, soit honoré et adoré pour Votre consolation...

    Ah ! levez-Vous, Seigneur, montrez que Vous êtes le Dieu tout-Puissant. Faites connaître l'ardent Désir de Votre Sacré-Coeur. Hâtez-vous pour Votre propre gloire...
    Ne tardez pas, Seigneur, je vous en supplie, au Nom de Votre très précieux Sang, en considération de Votre douloureuse Passion...


    Je Vous prie, Très Sainte Trinité, au Nom de Jésus pour l'honneur du Temple de la divine Sagesse, et par l'Amour ardent du Sacré-Coeur. Je vous le demande, au nom de la Vierge Marie, de St-Joseph: pour le salut des âmes, veuillez faire connaître au monde entier cette Dévotion. Ansi soit-il.
  • Il était parfois donné à Theresa de prévoir l’avenir ; Notre Seigneur lui révéla les terribles châtiments qui allaient fondre sur le monde par la guerre et la famine.
  • En 1880, elle écrivait au Père Powell :
  • Si ce n’était par obéissance, je n’essaierais jamais de décrire les choses épouvantables qui m’ont été montrées ; mais me confiant dans cette sagesse et puissance, j’espère que Dieu vous donnera une juste intelligence et connaissance de tout ce que vous désirez que je vous relate en son nom. O Jésus, mon bien-aimé Jésus, soyez-nous Jésus et sauvez-nous, nous que Vous avez racheté par votre Sang Très Précieux».

Je ne sais comment ni où j’ai été transportée, mais il me semblait être en un lieu élevé d’où, regardant en bas, j’apercevais la terre. D’abord je vis un nuage de ténèbres l’envelopper. C’était des ténèbres réelles, épaisses, matérielles, que je compris être une figure des ténèbres de l’intelligence dans lesquelles l’homme s’est précipité ; puis j'entendis le fracas d'un tonnerre épouvantable, je vis éclater la foudre et il me sembla que des boules de feu tombaient sur la terre et pénétraient jusque dans ses entrailles, réduisant les rochers en miettes.

J'entendis ensuite le flot impétueux des eaux, et une terrible lamentation de deuil monta de la terre. Alors, me prosternant humblement, j’implorai miséricorde et je criai grâce par le Sang et de la Passion amère de Jésus-Christ, car, à travers ces ténèbres, j'entrevis distinctement des étoiles brillantes sur la surface de la terre (les saints Tabernacles de son amour), et je suppliai Dieu de ne pas nous regarder, nous, mais la Face de son Christ. Alors j'entendis une voix puissante s’écrier : «Je ne sauverai pas ce peuple, car il est chair. Ne me prie pas par son Sang, car son Sang est sur ce peuple.» (Je compris que c’était pour le condamner). Mais je persévérai néanmoins, unissant ma pauvre prière à celle de notre cher Jésus crucifié, répétant sans cesse : «Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. Jésus, miséricorde ! Marie, au secours

 

«Je ne puis dire combien de temps cela dura, car j'étais très angoissée et je me sentais très petite ; mais ensuite, j'entendis une voix que je reconnus parfaitement bien être celle de notre cher Seigneur et Rédempteur Jésus-Christ, s’écriant :
 
«Dites que pas un seul de ceux qui M'ont été donnés ne sera perdu !»
 

Alors, les tremblements de terre cessèrent et j’aperçus des ombres, formes humaines affamées, décharnées, hébétées, l’air égaré. Elles se levèrent tremblantes.

Je vis le signe sur leur front, et me joignant à elles et à toute la Cour céleste, je louai et bénissais ce Dieu de sagesse infinie qui, dans sa miséricorde, nous a racheté par son Sang».

«Dans une autre occasion, je vis les étoiles brillant avec éclat au firmament ; puis une fumée s’éleva et je vis tomber nombre d’entre elles.

Notre Seigneur me fit comprendre que beaucoup de ses prêtres vont bientôt déchoir par légèreté, défaut de mortification et orgueil intellectuel. D’autres fois, j’ai vu des herbages desséchés, des bestiaux morts, des figures d’êtres humains épuisés qui présagent, je pense, la famine ; mais cela ne m’a pas été dit distinctement. Je ne sais pas non plus le temps exact où ces choses arriveront, mais je comprends qu’elles nous menacent actuellement.

Le signe qui marque le front de ceux qui seront sauvés est la Sagesse,

dont le Temple, dit le Seigneur, sera dûment et publiquement adoré».

«Quand ces choses seront passées, il y aura très peu d’homme qui n’auront pas le sceau

de Notre Seigneur sur leurs fronts ;

toutefois ceux-ci même seront amenés à aimer et à adorer la Sagesse du Père

en la personne de Jésus-Christ, et le Saint-Esprit demeurant dans les cœurs et

les esprits de son peuple, l’Eglise jouira d’une grande paix et d’un calme

profond.

Alors Dieu sera adoré, aimé, connu et servi réellement et en vérité».

 

Suite !! 

http://efforts.e-monsite.com/pages/sacre-coeur-de-jesus.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site