Combustion humaine spontanée 2

 http://www.youtube.com/watch?v=nASAPtgVDXo&feature=related

 La combustion humaine spontanée (Partie 3)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Padre_Pio

Des témoignages.[5]persistent cependant concernant des phénomènes surnaturels, notamment sur des fragrances insolites projetées à distance, en plus de l'odeur de sainteté qui l'accompagnait habituellement :

« ...il est fréquemment arrivé que des personnes... aient senti ce mystérieux parfum, à des distances énormes du couvent où se trouvait Padre Pio... »[5]

Durant toute sa vie, il aurait subi presque quotidiennement les attaques physiques et morales de « Satan » dont les « cosaques »[6], comme il les nommait, seraient venus nuitamment le frapper, faisant tant de bruit dans le monastère que certains moines, terrifiés, auraient demandé leur mutation.

Dès cette époque, le Padre Pio est considéré par la ferveur populaire comme un grand saint thaumaturge[7],[8] du XXe siècle, ayant accompli une multitude de miracles de guérison instantanée en présence de nombreux témoins.[3] On lui prête également le don de bilocation (apparition simultanée en deux endroits)[3] , en plus de phénomènes particuliers telle l'hyperthermie (température très élevée du corps, au delà de 48°)[9] ou l'inédie (abstention prolongée de nourriture ou de boisson au delà de deux mois)[10] ou la connaissance de langues qui lui étaient étrangères[11]. La lévitation, bien que relayée par la rumeur, ne reçoit que le seul témoignage du Padre lui-même.[12].

Transverbération

 Le 5 août 1918 puis le 20 septembre 1918, le Padre Pio manifeste des symptômes ou des signes faisant référence à la transverbération (transpercement du cœur par un dard spirituel avec saignement réel) et des stigmates (plaies du Christ sanguinolentes aux mains, aux pieds et au thorax), qu'il cherche à cacher avec des mitaines[3],[A 1].

Il donne le témoignage suivant des évènements : « Je vis devant moi un personnage mystérieux dont les mains, les pieds, la poitrine, ruisselaient de sang. Je sentis mon coeur blessé par un dard de feu... Ce personnage disparut à ma vue et je m'aperçus que mes mains, mes pieds, ma poitrine étaient percés et ruisselaient de sang ! »

Né de Orazio Forgione, agriculteur, et de Giuseppa Da Nunzio, le Padre Pio est baptisé le lendemain à l'église Santa Maria degli Angeli (Sainte-Marie-des-Anges) de Pietrelcina, où il mène une jeunesse pieuse, durant laquelle il aurait eu des visions mystiques ; dès cinq ans, Jésus-Christ lui serait ainsi apparu[1]. À quinze ans, il connaît ses premières extases spirituelles[1].

Vie religieuse

Le Padre Pio rejoint l'Ordre des frères mineurs capucins le 22 janvier 1903 à Morcone. En raison de sa santé fragile, il retourne dans sa famille, puis est envoyé dans divers couvents.

Il est ordonné prêtre à la cathédrale de Benevento le 10 août 1910 et nommé à Santa Maria degli Angeli de Pietrelcina. Dès 1911, il signale à son confesseur, l'apparition depuis un an, de signes rouges et de douleurs vives aux mains et aux pieds[2]. Il est à partir du 4 septembre 1916 au couvent de San Giovanni Rotondo.

 

HYPERTHERMIE ET LUMINOSITE

Intensité de lumière, hyperthermie et stigmates ??

http://books.google.sn/books?id=Y_qYn6uax7AC&pg=PA301&lpg=PA301&dq=hyperthermie+stigmatis%C3%A9&source=bl&ots=HQs0wY2_8r&sig=FG0C7ufjpuAM8U2xeEhqb4oDD7w&hl=fr&ei=8dsPTYy0J8KYhQfkzoi3Dg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CCMQ6AEwAg#v=onepage&q=hyperthermie%20stigmatis%C3%A9&f=false

Lien intéressant sur les stigmatisés et les craintes de l'église que  ce soit peut  être l'oeuvre du démon ! lien ci-dessous !

http://www.martinisme.com/upload/66.pdf

http://docteurangelique.free.fr/forum/c03_05_05_OJC_Question_rapide_stigmatises_hors_de_l'Eglise_latine.htm

 Autres grâces de ce genre:
- épine dans le coeur: saint Catherine de Sienne.
- Hyperthermie: sainte Thérèse d'Avila.
- Lévitation: sainte Mariam Baouardi (catholique latine palestinienne).
- Lumières: saint Charbel Maklouf (qui n'est pas un latin mais un maronite libanais).
- Bilocation: Saint Martin de Porrès.
- Alliance au doigt: sainte Thérèse d'Avila

Or, dans l'Eglise orthodoxe, on atteste souvent de quelques unes de ces "grâces mystiques extraordinaires":
J'en ai un cas précis en tête:
- Transfiguration, Hyperthermie, Lévitations: saint Séraphim de Sarov.
- épanchements d'huile d'olive: je ne sais plus qui au juste. [Mais c'est le cas de saint Charbel, catholique].

 http://www.pagesorthodoxes.net/saints/seraphim/seraphim-cure-dars.htm

 

 Suite !

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site